Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

La suite de l’article paru dans Enneagram Monthly sur l’application de l’ennéagramme à l’homéopathie

« Publication sur Enneagram Monthly : Homéopathie et Ennéagramme (partie 1) »

Hahnemann

Samuel Hahnemann
Fondateur de l’homéopathie
1755 – 1843

Une lecture précise des mots clés donnés par Laleh Bakthiar attira mon attention. Elle donnait comme émotion dominante du point 7 la gloutonnerie, ce qui était, bien sûr, identique à la définition d’Oscar Ichazo.

Il ne pouvait donc s’agir de deux modèles différents, mais de deux niveaux de lectures différents. Quand je compris qu’il était impossible à un non initié d’avoir accès aux données soufies, je sus que je ne pouvais plus compter que sur mes propres ressources.

Ma stratégie fut double :

  1. Pour chaque patient, je continuais à poser comme à mon habitude mon diagnostic de simillimum homéopathique d’une part (sans utiliser l’hypothèse de départ), et d’autre part je formulais une hypothèse de diagnostic ennéagrammique (type + sous-type).
  2. Il me fallait éclairer l’ennéagramme à partir d’autres systèmes connus pour augmenter les données et les critères diagnostics.

Pages: 1 2

Une réponse à Publication sur Enneagram Monthly : Homéopathie et Ennéagramme (2)

Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné