Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

Bernadette Schmitt

La Fille du Roi et la Grenouille.

Kinuko Kraft

Conte de Grimm.

Il y a très longtemps, en des temps que je pourrais qualifier maintenant d’anciens, mon maître nous racontât l’histoire de la Princesse et de la Grenouille.

Nous venions de terminer une fastidieuse retraite de méditation, en silence et à la faveur de notre concentration ainsi renouvelée, il choisit un soir, où également épuisés nous n’avions plus guère le choix que de l’écouter, mi attentifs, mi amusés, mais nous restions là, sagement à écouter.

Je m’étais allongée, la tête reposant sur mon coussin de méditation, mes jambes, il faut le dire, avait souffert des premiers efforts d’une pratique soutenue.

Je venais de rencontrer mon maître, un long chemin s’ouvrait devant moi et cette histoire il l’avait longuement préparée. C’est du moins ce qui m’apparût quand, alors qu’il racontait, il m’observait , me souriait, et m’observait à nouveau…

Continuer la lecture

Illustration : Talbot  Hughes

 

Bonjour à tous !

Pour ceux qui désirent  bénéficier de quelques conseils pratiques et exercices en ligne au sein d’un petit groupe , vous pouvez également vous joindre à nous sur notre nouveau groupe FB : « Enneagram and beyond »

Ce petit groupe est en langue anglaise, et est constitué pour la plupart de personnes de différents pays, France, Etats- Unis, Argentine, Espagne, Allemagne, Grèce, Belgique, Angleterre et d’autres encore… et aussi de différentes écoles d’Enneagramme : SAT/Naranjo, Katherine et David Fauvre, Riso Hudson, and others…

Sentez vous libre de commenter ou de proposer des cas même si vous ne maitrisez pas complètement cette langue, ce qui est, rassurez vous, aussi mon cas…et une bonne occasion pour moi de m’améliorer aussi 🙂

 

 

Les 4 éléments hippocratiques … Une nouvelle trouvaille ?  Une de plus, oui, on pourrait presque dire… et de taille

Les 4 éléments hippocratiques trouvent leur parfaite correspondances avec … les 9 types de l’ennéagramme

Un prochain  article consacré à ce sujet sera publié prochainement  sur le magazine américain « Enneagram Monthly ».

Comment les éléments de L’Air, du Feu, de  la Terre et de l’Eau, réciproquement le Sanguin, le Bilieux (ou cholérique), le Mélancolique et le flegmatique sont  répartis dans l’Enneagramme  et comment ces 4 éléments  Hippocratiques viennent se conjuguer avec les 5 éléments taoistes. Comment combiner les 5 avec le 4, quel est cet élément manquant ? … Frédéric nous a déniché une superbe piste, comme à son habitude, qui rend le modèle complet, intelligible et fascinant !!!

 

Veuillez nous excuser, nous n’avons trouvé qu’une illustration en anglais !

 

 

personality-and-individual-differences

Portrait Georges Clairin

 

Configuration de Sarah Bernhardt ( 1844-1923 ) :

Pour nous, le type de Sarah Bernhardt ne saurait être le type 4, dans lequel il eût été très tentant de classer cette grande tragédienne, surnommée « La voix d’or « ,  mais le type 7 de l’ennéagramme :

Centre : Mental

Type 7

Aile : type 8

Cofixations : type 4, et type 8

Soustypes/Elements : Air/Feu

 

 

 

Chögyam Trungpa

« La folle Sagesse »

 » La mauvaise nouvelle est que vous êtes en train de tomber dans le vide, sans rien à vous  raccrocher, sans parachute. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de fond  » !!!!


Chögyam Trungpa est un des premiers maîtres bouddhistes a avoir enseigné en Occident dès les années 1970, principalement aux U.S.A, où il créa Shambala, une école de Sagesse mettant l’accent sur la nécessité de ne point tomber dans le piège de ce qu’il appelle le  « matérialisme spirituel », dans laquelle bonté primordiale, amitié envers soi-même, courage et honnêteté sont largement favorisés.

Il divulgua le premier au public dans les années 1970, l’enseignement des 5 Energies de Sagesse,  alors tenu secret au Tibet entre maîtres et disciples, par tradition orale notamment. En effet peu de textes existent sur le sujet, celui-ci étant réservés principalement aux étudiants engagés dans les fameuses retraites de méditation de 3 ans.

Nous avons, comme vous le savez, introduit les 5 familles de Sagesse dans le modèle du Diamant que nous enseignons, celles ci ayant remplacé le système des 3 sous-types de l’ennéagramme en vigueur les premières écoles américaines.

Un article plus détaillé, autant sur ce prodigieux maître décédé prématurément en 1987 que sur le système des 5 familles sera publié prochainement dans « Enneagram Monthly », dont vous avez pu lire déjà  nos deux premiers articles.

Une série d’articles est prévue dans cette revue durant le courant de cette année, nous sommes reconnaissants à Jack Labanauskas de nous y inviter !

Ouvrage de Chögyam Trungpa : Folle Sagesse, Shambala, Voyage sans fin, Dharma et Créativité, et autres,  aux éditions Sagesse, Points

 

129666877187[1]

 

Le signe du Cheval

Le signe du Cheval prédispose la personne née lors de cette année à une grande intelligence des rapports humains et sociaux, une faculté innée à intégrer  et valoriser les valeurs du Beau et de l’Humain dans toutes les situations de la vie.

Très proche par certains côtés du signe occidental du Sagittaire,  on remarquera chez ces personnes  une forme de noblesse et de grandeur d’âme.

Eprises de liberté et de grands accomplissements, ces personnes, individualistes et esthètes de nature, savent aller de l’avant et faire profiter les autres de leurs incroyables facultés d’intelligence et d’adaptation. Au grand galop, elles peuvent nous emmener très loin dans la réalisation de notre vraie nature et de  nos projets  On trouve parmi ce signe de nombreux découvreurs de talents et de prestigieux artistes, sans compter bien sûr des décideurs d’entreprises et novateurs de renom.

Le Mewa 4.

L’année 2014 correspond au  Mewa 4 dans l’astrologie sino-tibétaine, connue aussi sous le nom de BAGUA.

Le  point/Mewa 4  correspond au secteur des ressources et du potentiel chez l’individu, lui conférant à un fort besoin d’émergence, d’individualité, et d’originalité, tout comme son jumeau de l’ennéagramme dont il est l’absolue réplique !

Associée au signe du Cheval, on peut en déduire que cette année sera très favorable à de nouveaux projets, tout aussi originaux que spontanés dans leur émergence . Rien ni personne ne retiendra plus ce Cheval fougueux et épris de liberté, il faudra une bonne dose d’exutoire pour permettre à ce Cheval plein d’énergie et de ressources d’extérioriser et de finaliser tout son immense réservoir d’idées et de créativité !

Tout comme le Cheval, le point 4 est fortement épris de liberté et difficilement disciplinable.

On peut facilement imaginer que le cheval 4  ne se laissera pas monter si facilement, … à moins qu’il ne rencontre son cavalier idéal, avec lequel ils chevaucherons ensemble d’insoupçonnables espaces , dans une des plus belles aventures qu’il ne soit donné à l’homme, celle de la créativité !

 

Les années de Mewas 4 sont :  1942, 1951, 1960, 1969, 1978,  etc, tous les 9 ans.

Attention, c’est dans l’ordre inverse du sens de la marche ! : 2013, mewa 5, 2012, mewa 6, 2015, mewa 3, etc …

Ennéagrammiens de tous poils, à vos calculettes !

Les 9 Mewas de l’astrologie sino-tibétaine sont la réplique parfaite des 9 types de l’ennéagramme, mais agissent sur un plan différent.

Par exemple vous pouvez être de type 7 dans l’ennéagramme et de Mewa 3 dans le Bagua, comme Obama, par exemple, ou de type 7 et de mewa   2 ou 9 .

Ou de type 3 et de mewa 7, comme Marion Cotillard.

Ou de type 1 et de Mewa 7 ou 5 ou 6, etc…

Bien sûr vous pouvez cumuler les deux, comme Dany Boon, de type 7 et de mewa 7, ou comme Christophe Lambert de même type et mewa 7, etc…

A suivre…

 

 


 

Un peu tristounet en ce moment, cette pluie !

Quelques brassées de fleurs , de couleur et de gaité  en attendant le printemps !

Et une citation de Chögyam Trungpas pour illustrer le tout !

 » La bonté se compare à une composition florale, avec ses propres contrastes, son harmonie intérieure. L’équilibre est parfait, à la fois invitant et intrépide. Il n’y a pas de préméditation; elle arrive instantanément : la bonté primordiale. »  Chögyam Trungpa

 

 fleurs 1

 

 

 

 



Rumi’s Original Sufi Ennéagramm (R.o.s.e )


L’enseignante et psychologue clinicienne irano-américaine vient de publier un ouvrage d’une rare et précieuse compréhension.

Selon cette enseignante  soufie  l’ennéagramme était déjà connu du grand poète et mystique  Jalal Al Din Rumi.

S’appuyant sur un texte appelé :  » Histoire d’un contentieux entre un mari et son épouse  » elle en décode chacun des sens cachés à la lumière de l’ennéagramme soufi, dont elle est depuis de nombreuses années l’émérite spécialiste.

Afin de mieux comprendre ce texte,  il est nécessaire de bien connaître les principes fondamentaux de cet ennéagramme dont vous trouverez quelques éléments au chapitre sur les 3 centres.

Vous trouvez aussi quelque unes de ces notions dans le dernier article paru dans EM sous le nom de : « Conversation avec Laleh Bakhtiar « . Voir également sa traduction en français auprès de Fabien Chabreuil.

Elle insiste sur l’inversion qui a été faite dès la diffusion de l’ennéagramme dans les années 1960  (elle cite Gurdjieff et Ichazo ) à savoir d’avoir situé la colère dans le centre du cerveau (8, 9, 1 ) et la tête dans le centre de l’affect (5,6,7 ). Parlant d’Ichazo en particulier elle rappelle que celui a placé arbitrairement la convoitise dans le 8 et la colère dans le 1. « Ceci a été une décision catastrophique » selon elle.

Excellent ouvrage à déguster pour bien démarrer l’année sous de très bons auspices et promesses de lumières et de progrès bienvenus !!!

Merci du fond du coeur à Jack Labanauskas pour son article bienvenu dans  » Enneagram Monthly » et pour l’annonce de cet excellent ouvrage ! Pour commander cet article :  http://enneagram-monthly.com/ ou nous contacter directement.

 

 

 

Photo Mat Hennek

 

A l’occasion de la sortie de son dernier livre :  » Retour à Salem « ,  Bernadette a composé pour vous une nouvelle vidéo, sur une musique de Brahms, bien entendu !

A lire bien calé dans vos coussins, avec, pour fil conducteur, ses deux précédents ouvrages,  si par chance vous en avez le temps, ces trois livres formant en effet une forme de trilogie.

Espérons que le destin de cette merveilleuse pianiste la mène toujours plus loin encore et que nous aurons le bonheur de pouvoir la suivre dans son  étonnant cheminement.

 


 

Commentaire du livre :

 » Johannes Brahms, ce grand mal-aimé du romantisme, dont le nom évoque, à lui seul, plus les parois ardues d’une montagne, ou pire encore de sombres ravins dans lesquels gisent les corps déchiquetés de promeneurs égarés, abandonnés à leurs sourdes lamentations, et dont on essaie d’éviter consciencieusement les abords, ce compositeur âpre et terriblement intransigeant envers lui-même, aimât éperdument Robert et Clara Schumann.

Fut-il aimé en retour, en particulier de Clara, l’épouse et illustre virtuose ? Nul ne le saura vraiment jamais. Mais au fond, cela a–t-il une si grande importance ? Peut-être sut-il l’aimer suffisamment fort pour qu’au delà d’un long siècle déjà, l’âme de ce musicien vienne s’unir à celle dont l’amour, le seul amour pour lui, saura en ressusciter toute la splendide intensité. Comme dans un immense pacte d’amour et de secours infini, le même sûrement qui la lie dans cette vie aussi à ses chers loups des forêts du grand nord,  cette magnifique pianiste vient en quelque sorte aplanir toutes les violentes et sombres aspérités, combler les manques en répondant à chacun de ses déchirants appels.  »

Voir la suite de ce commentaire  sur notre site, à la page portraits

 

 

Configuration ennéagrammique de Brahms :

Continuer la lecture

Adieu, Madiba et Merci !

 


 » Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. « 

 


Configuration de Nelson Mandela :

Type : 9

Types mineurs : 3 et 5

Eléments/Familles : Eau/Air ou Péma/Karma

Mewa : 1 (1918 )


Le type 9 dans l’ennéagramme:

Nul ne s’étonnera de voir Nelson Mandela classé dans le type 9 de l’ennéagramme, appelé à juste titre le Médiateur ou le Pacifiste, dans les écoles d’ennéagramme.

Un type s’accompagne toujours de ses deux types mineurs, ici  le type 5 et le type 3.  On remarquera que cette dernière cofixation vient se surajouter à la flèche 3 de son type 9 , comme cela arrive fréquemment dans les configurations ennéagrammiques  : voir décodage psycho-énergétique

Beaucoup de personnes classent cependant Nelson Mandela dans le type 1 de l’ennéagramme.

Cela n’est pas non plus complètement faux, mais le type 1 chez lui, appartient, selon notre compréhension,  à un autre système, présent également dans le modèle du Diamant et en tous points similaire aux 9 types de l’ennéagramme, je veux parler du système des Mewas et des 9 Etoiles de l’astrologie sino-tibétaine.

Dans ce système, nous appartenons à un point, tout comme dans le système de l’ennéagramme nous appartenons à un type, dans lequel nous évoluons et nous nous transformons. Ces points correspondent aux 8 Trigrammes du Bagua (le neuvième, le central étant le point 5 ), et sont directement  connectés aux 5 éléments taoïstes (Terre, Feu, Bois, Eau, Métal) ainsi que bien sûr, comme cela est le cas dans tous les systèmes traditionnels orientaux , à une symbolique propre relative aux saisons, aux directions spatiales (Nord, Sud, etc) en fonction de l’élément.

Les 9 descriptions des Mewas sont en tous points semblables aux 9 types de l’ennéagramme, ce qui  tente à prouver définitivement les sources orientales et extrêmes orientales de ce modèle. Pourquoi personne n’en parle, cela reste un mystère pour moi.

Certains initiateurs de l’ennéagramme dans le monde ont immanquablement dû rencontrer aux cours de leurs  voyages en Asie de nombreux Maîtres taoïstes, qui ne pouvaient point ignorer ce fabuleux système du Bagua recelant les descriptions des 9 Mewas et de leur trigramme associé. A -t-on voulu à ce point occulter et brouiller intentionnellement les pistes, s’approprier ce modèle  à des fins de pouvoir personnel et de ne faire de l’ennéagramme plus qu’un vaste champ de batailles et de procès, ou personne n’est jamais d’accord ou très rarement sur le typage des personnalités,  sans parler de nous autres, bien sûr ? Qui a intérêt à maintenir un état de quasi ignorance concernant ces sources ? Et finalement à quoi cela sert-il, si on y regarde de plus près. Tel le serpent qui se mord la queue, l’ennéagramme risque bien de mourir bientôt, s’il ne l’est déjà point, à vouloir de la sorte étouffer des vérités.

Continuer la lecture
Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné