Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

Frédéric Schmitt

 

Illustration : Evelyn de Morgan

 

 

Les 72 noms de Dieu, ou Anges du zodiaque

 

Les 72 « anges » demandent une petite explication…

Leur origine remonte à la tradition hébraïque, et vient du psaume de la bible qui parle de l’exode et dont sont tirés les 72 noms de Dieu.

Ce psaume comporte trois phrases de 72 lettres chacune. En prenant les trois premières lettres de chacune des trois phrases on obtient un premier nom et ainsi de suite pour donner 72 noms qui comportent chacun 3 lettres. La tradition hébraique arrange ces 72 noms sur le cercle du zodiaque en partant du 0° du bélier et ainsi chaque nom correspond à 5°.

La Rosace des  72 Anges sur le zodiaque

 

Ainsi chaque signe du zodiaque (30°) contient 6 noms (6X12=72). Cela était le support de diverses pratiques spirituelles dans cette tradition. Lors de la renaissance italienne propice à la synergie entre les traditions juives et chrétiennes, les 72 noms de Dieu sont devenus 72 Anges. Ainsi il faut comprendre ces Anges non comme des êtres extérieurs, mais comme des énergies divines symbolisées sur le zodiaque et que nous portons à l’intérieur de nous.

Il existe 4 autres niveaux de répartition de ces anges correspondants aux 4 éléments dans cet ordre Terre Eau Feu Air.

Si l’on répartit un ange tous les 5 ° nous obtenons l’ange de Terre ou l’ange qui régit le plan physique. Si l’on réparti un ange par degré (72 anges occuperont donc 72 degrés et i y aura 5 cycles de 72 sur l’année) cela nous donne approximativement un ange par jour, et cela correspond à l’ange de l’Eau ou l’ange émotionnel.

Si l’on répartit les 72 anges sur une semaine (7.2 degré exactement, soit 50 cycles de 72) nous obtenons l’ange du Feu ou ange de l’intuition. Et enfin si l’on répartit les 72 anges sur une journée (ou un degré, soit 360 cycles de 72) nous obtenons l’ange de l’Air ou ange du mental. Et finalement (mais là nous en parlerons un autre jour) le 5° ange est l’ange de l’Espace ou ange de notre identité profonde. Sa connaissance s’obtient par l’analogie avec l’ennéagramme.

 

Les 72 Anges et l’Ennéagramme :

Le lien que nous avons fait entre ces 72 énergies et l’ennéagramme est possible parce que dans notre modèle nous avons déterminé 8 sous-types (4 yin et 4 yang = 8) se combinant avec les 9 types (8X9 = 72). Le soustype sexuel , étant divisé en deux , l’aspect masculin (le sexuel/mars ) et l’aspect féminin (le sexuel/venus ) ce qui porte à quatre le nombre de soustypes . (voir différents articles dans le magazine américain Enneagram Monthly, n°211 et 224 )

Le lien effectué entre les 72 anges et les 72 archétypes de l’ennéagramme ne l’a pas été suivant notre inspiration ou notre compréhension mais par un calcul mathématique assez élaboré et que nous avons par la suite vérifié en pratique par l’observation.

Je précise cela car quand nous disons que tel ange correspond à tel type de l’ennéagramme ce n’est pas par une réflexion psychologique que nous y sommes arrivés mais par une logique mathématique, ce qui est beaucoup plus profond.

Ainsi ces 72 Anges ou Archétypes de l’Ennéagramme ne se classent pas dans l’ordre du zodiaque (le premier Ange en type 1, etc… ), mais selon un ordre bien précis lié aux quatre éléments et à leurs correspondances avec les  huit sous types que comportent chacun des 9 Types

Nous avons ainsi des Anges de Feu, deux par type, à savoir 18 Anges de Feu, puis 18 Anges d’Eau, puis d’Air, puis de Terre ce qui fait 72 Anges au total  qui couvre la totalité du Modèle de l’Ennéagramme tel que nous l’avons élaboré.

Pour exemple, nous aurons pour le type 1 :

1 Feu Yang (sexuel Mars) : Ange Vehuel n° 1

1 Feu Yin  (sexuel Mars ): Ange Jeliel n°2

 

1 Air Yang (social ) : Ange Aniel n° 37

1 Air Yin (social ) : Ange Haamiah n°38

 

Pour des raisons de copyright il nous est impossible de donner ici la liste complète, Merci de votre compréhension

A suivre, si vous le voulez bien…

 

Le retour de Proserpine

Frederic Leighton

 

Au sujet de Proserpine, voici un  court extrait d’un article qui devrait paraitre prochainement.

Cet extrait  vient compléter un précédent billet sur ce blog, consacré à l’Ange Rochel

 

Le complexe de Proserpine

 

Les mystères d’Eleusis, principal et plus ancien culte de la religion grecque ont duré environ 2000 ans (- 1450 à + 392). Ils étaient étroitement connectés au mythe de Demeter et Persephone.

Le mythe reflète la notion de transformation et la nature cyclique de la vie. L’existence ne s’arrête pas avec la mort parce qu’il n’y a pas de mort ; Il y a seulement le changement d’un état d’être à un autre, symbolisé par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d’un être vivant qui s’élève vers la lumière.

Ainsi les initiations aux mystères d’Eleusis étaient probablement proches de ce que les survivants des expériences de mort imminente (EMI) rapportent ou ce qui est vécu en thérapie transpersonnelle, lors des séances de respiration holotropique (ce que le psychiatre Stanislav Grof a appelé les matrices périnatales).

Il y a donc dans le complexe de Proserpine un fort besoin d’initiation spirituelle aux vérités de la vie et de la mort, d’exploration en profondeur de la psyché et de transformation complète et radicale de l’être, sans compromis pour les mondanités et les visions superficielles de la réalité. Ces personnes sont des chamanes, des guérisseurs (guérisseuses) spirituels, des médiums. Ils présentent une grande aptitude aux phénomènes de transes, ils ont des visions et ils ont naturellement des pouvoirs psychiques -guérison, clairvoyance, télépathie, …

Continuer la lecture

Les trois Grâces de Botticelli

 

 

Un des systèmes les plus intéressants est l’astrologie car il décrit les cycles de l’existence, aussi bien extérieurs (les évènements), somatiques (la chronobiologie) que ceux de nos émotions.
On peut bien sûr se servir des positions planétaires, mais dans notre pratique par l’attention et la conscience nous pouvons observer les macrocycles (de la naissance à la mort) et les microcycles (d’un instant) de notre existence.


En cela les douze signes du zodiaque sont un modèle excellent. Les douze signes sont répartis en quatre quartiers : Est – Printemps (enfance), Sud – Eté (maturité), Ouest – Automne (déclin) et Nord – Hiver (finitude).


Chaque quartier se subdivise en trois signes, le premier est Cardinal (l’entrée dans la saison solstice ou équinoxe), le second Fixe (le milieu de la saison) et le troisième Mutable (la phase de transition avec la saison suivante) :


Cardinal= impulsion, création, dynamisme, action, chaleur, rapidité.
Fixe = réceptif, accueil, lenteur, froideur, stabilité.
Mutable = échange, communication, relation, instabilité, changement, mutation.

Continuer la lecture

Le 8 septembre fête de la Nativité de la Vierge Marie nous incite à parler du signe astrologique de la Vierge et de Bacchus son régent astrologique et de voir leurs liens avec l’ennéagramme.

Il existe une similitude entre le mythe de Dionysos/Bacchus et celui du Christ.

Benoît XVI note dans son Jésus de Nazareth : « Comme […] Le Seigneur a donné le pain et le vin comme les supports de la Nouvelle Alliance, il n’est certes pas interdit de penser […] et de voir transparaître dans l’histoire de Cana le mystère du Logos et de sa liturgie cosmique, dans laquelle le mythe de Dionysos [Bacchus] est complètement transformé tout en étant conduit à sa vérité cachée. »

Dionysos serait né un 25 décembre (solstice d’hiver), d’une Vierge, mort et ressuscité. Les rites dionysiens consistaient en manger le pain et boire le vin qui symbolisait le corps et le sang de Dionysos mort.

Continuer la lecture

 

 

Selon différentes approches psychologiques modernes (nous basons ce document sur les travaux de William Glasser et ceux de Jeffrey Young, mais il y en a bien d’autres) l’enfant vient au monde en ayant cinq besoins essentiels : survie (nourriture, vêtement, chaleur, …), connexion, guidance, croissance et spontanéité.

Nous avons relié ces 5 besoins aux 5 tempéraments de la médecine chinoise et aux 5 tempéraments hippocratiques.

Connaître le tempérament de son enfant va permettre de mieux ajuster le type d’éducation dont il a besoin pour une croissance psycho-affective harmonieuse.

Si le besoin n’est pas comblé chez l’enfant de façon équilibrée (ni trop, ni trop peu), l’individu développera à l’âge adulte des comportements compensatoires.

Par exemple, si le besoin d’amour et de lien n’est pas comblé, à l’âge adulte l’individu aura tendance à avoir un besoin excessif d’indépendance et à avoir du mal à s’ouvrir à l’autre sans peur (qu’on l’envahisse ou qu’on le laisse).

L’enfant dont les besoins ont été sainement comblé pourra atteindre la maturité physique, émotionnelle, mentale et spirituelle et aura la capacité de nouer des relations matures avec un partenaire de vie et d’éduquer ou combler les besoins de ses enfants de façon saine et équilibrée.

Mais soyons réalistes, et comme le disait Freud, le métier de parent étant le plus difficile au monde, la plupart d’entre nous arrivons à l’âge adulte avec des besoins insatisfaits ou frustrés et la maturité s’acquiert par un travail sur soi. Ainsi, quand nous sommes parents le plus beau cadeau que nous puissions faire à nos enfants est d’effectuer un travail sur soi de maturation (physique, émotionnel, mental et spirituel) ce qui permettra de pouvoir combler les besoins de nos enfants de façon saine.

Voici un tableau représentant ces cinq besoins en lien avec les tempéraments hippocratiques, les éléments de la médecine chinoise et les types de l’ennéagramme.

 

Tempérament Eléments Besoin Apprentissage Types de l’ennéagramme
Supine Terre Liberté d’exprimer ses besoins et ses émotions Etre à l’écoute des besoins des autres 9
Mélancolique Métal Connection, attachement sécurisant Indépendance 5 et 4
Flegmatique Eau Guidance Autonomie efficience 6 et 3
Sanguin Bois Croissance Limites, réciprocité 7 et 2
Bilieux Feu Spontanéité Contrôle 8 et 1

 

Nous utilisons l’ordre naturel dit d’engendrement de la médecine chinoise : La Terre nourrit le Métal, qui nourrit l’Eau, puis le Bois et le Feu, etc…

L’intérêt de connaître le tempérament de l’enfant, permet de connaître sur quel besoin nous avons en tant que parents à porter particulièrement notre attention et nos soins.

L’enfant supine (Terre – Type 9) demande une attention particulière à son besoin d’exprimer librement ses besoins et ses émotions sans crainte de la colère, de la réprobation ou du rejet de l’adulte. Il s’agit de donner à l’enfant un espace d’ouverture et d’expression dans une acceptation inconditionnelle de ce qu’il est et de ce qu’il ressent.  Cette liberté d’expression émotionnelle doit aller de pair avec l’apprentissage de l’écoute et du respect des besoins d’autrui. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin d’exprimer ses propres besoins et l’apprentissage de l’attention au besoin des autres.

L’enfant mélancolique (Métal – Types 4 et 5) demande une attention particulière à son besoin d’amour, de lien et d’attachement sécurisant, de connexion et d’appartenance. Ce besoin doit être comblé tout en respectant aussi son besoin d’indépendance et d’intimité. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de connexion et l’apprentissage de l’indépendance.

L’enfant flegmatique (Eau – Types 6 et 3)demande une attention particulière à son besoin de guidance (lui donner des explications, répondre à ses questionnements,…). Cette guidance doit être suffisante (présence, explication des dangers) sans être étouffante (tout faire à sa place par peur qu’il lui arrive quelque chose) pour lui permettre de devenir autonome et efficient dans les diverses situations de la vie. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de guidance et l’apprentissage de l’autonomie.

L’enfant sanguin  (Bois – Types 7 et 2)demande une attention particulière à son besoin de croissance (l’expansion, la curiosité, la connaissance, la satisfaction des plaisirs, la possibilité de dire non, …) qui ne doit pas être inhibée au bénéfice du territoire de l’autre, et qui doit être également respectueuse du territoire de l’autre (ne pas être envahissante). La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de croissance et l’apprentissage des limites et de la réciprocité.

L’enfant bilieux  (Feu – Types 8 et 1) demande une attention particulière à son besoin de spontanéité. Il a besoin qu’on l’encourage à jouer, être spontané, à suivre son inclination naturelle, exprimer ses joies et ses passions mais en même temps il a besoin qu’on lui apprenne à être responsable, à contrôler ses excès d’impulsions. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de spontanéité et l’apprentissage du contrôle et des responsabilités.

 

systeme-lutte-ou-fuiteLa théorie du renforcement sensitif (Gray, 1970 – Gray & McNaughton, 2000) postule l’existence de trois systèmes neurobiologiques: le système comportemental d’approche-SCA-, le système comportemental d’évitement – SCE- et le système comportemental d’inhibition – SCI.

Ce modèle a été très influent à la fois dans la psychologie de la personnalité à laquelle il fournit une base neurobiologique de certains traits comme l’extraversion ou le névrotisme, et à la psychologie clinique où des états comme le trouble dépressif majeur ou le trouble anxiété généralisé peut être modélisé à partir de différences dans la sensibilité de base de l’un ou plus parmi ces trois systèmes.

Les humains comme les mammifères font preuve de réponses comportementales innées fonction du type de stimulus: attractif, aversif ou inconnu.

  • Le SCA est basé sur l’émotion de désir
  • Le SCE est basé sur l’émotion de colère
  • Le SCI est basé sur l’émotion d’anxiété

Le Système Comportemental d’Evitement – SCE

Le SCE régit les réponses rapides aux stimuli conditionnés ou inconditionnés, qui sont menaçant ou défavorable, tels que la douleur, le bruit, et représente globalement la prédisposition à éviter la douleur. Les trois réponses de ce systèmes ont été qualifiées par les auteurs anglo-saxons des 3 F –fight, flight, freeze, c’est-à-dire, fuite, combat et sidération.

Le Système Comportemental d’Approche -SCA

Le SCA représente les essais fonctionnels pour rechercher des récompenses, comme la prédilection envers des expériences nouvelles, des comportements spontanés, des activités excitantes et globalement la prédisposition d’être attiré vers le plaisir.

Le Système Comportement d’Inhibition – SCI

Le SCI est impliqué dans la détection et la résolution des conflits entre le SCE et le SCA quand il existe des entrées simultanées dans les deux systèmes. C’est un système basé sur l’anxiété qui est activé lors de situations d’incertitude (quoi faire ?) et qui indique et facilite la détection et la résolution de conflits pour permettre à l’organisme de retourner à un état de non conflit. Ainsi quand un rat se risque en dehors de sa cachette pour rechercher sa nourriture il doit évaluer le risque vital de se faire attraper par un prédateur. Dans ce cas le SCI inhibe à la fois le SCA et le SCE et tend à augmenter son attention, sa vigilance jusqu’à ce qu’il ait évalué et jugé la situation. Alors il prend une décision d’aller vers la recherche de nourriture ou de fuir le danger. Le comportement est vigilant, précautionneux et attentif. Subjectivement chez les humains cet état peut être expérimenté comme du soucis ou des ruminations, avec l’impression d’un danger possible.

Le lien avec l’ennéagramme est le suivant:

  • Centre instinctif = SCI
  • Centre émotionnel = SCE
  • Centre mental = SCA

Si l’on prend le centre mental/SCA – système comportemental d’approche-, le point 7 représente l’hypersensibilité envers la recherche du plaisir (gloutonnerie), le point 5 son hyposensibilité (rétention du plaisir par peur de le perdre) et le point 6 sa paralysie (trouble de l’attachement et de la sécurité affective).

 

 

 

Un psychologue américain Paul Ekman à mis en évidence cinq émotions fondamentales universelles et indépendantes de la culture ou l’éducation.

Il en conclut que ces émotions font partie de l’équipement biologique et génétique de l’être humain, comme un pré-programme réactif physiologique et comportemental. Ainsi le dégoût permet à n’importe quel mammifère de rejeter violemment une substance qui lui est toxique, comme l’amertume pour l’être humain.

Ces cinq émotions sont : la peur, la colère, la joie, la tristesse et le dégoût.

Selon les théories des médecines orientales sur la constitution, le caractère d’une personne est organisé autour d’une émotion basique.

Cette émotion est comme un « bruit de fond » permanent et inconscient qui va s’activer à la moindre occasion et ainsi colorer toutes nos perceptions à notre insu ou presque. Ainsi celui dont le caractère est empreint de peur, va de façon inconsciente et automatique percevoir les menaces et les intentions cachées dans l’environnement. La peur va modifier ou distordre ses perceptions. L’exemple classique est la perception d’un serpent en travers de la route en se promenant le soir, alors qu’en réalité il s’agit d’une corde.

Les cinq émotions de Paul Ekman se superposent facilement aux cinq émotions de la philosophie taoïste : Eau/peur,  Bois/colère,  Feu/joie, Métal/tristesse et Terre/dégoût.

Notre travail sur l’ennéagramme a permis de connecter les types 4 et 5 à la tristesse, les types 3 et 6 à la peur, les types 2 et 7 à la colère, les types 1 et 8 à la joie, et le type 9 au dégoût.

Nous comprenons ainsi, sur la base des travaux de Paul Ekman, que le type de l’ennéagramme représente EN COLERE le type de préprogramme émotionnel qui nous affecte de façon inconsciente et altère nos perceptions.

Suivant notre histoire de vie, le type sera plus ou moins distordu, l’émotion plus ou moins forte, et donc les perceptions plus ou moins altérées.

Cela situe le type de l’ennéagramme sur un plan beaucoup plus instinctif et biologique, qu’il n’était perçu jusqu’alors.

 

 



Publication du deuxième article dans Enneagram Monthly :

 

 

em2

 

La naissance de Vénus

ou

Rencontre avec le quatrième sous-type

Ouranos est une divinité primordiale personnifiant le Ciel et la Vie. Sa mère et épouse est Gaïa (la Terre).

Perpétuellement uni à Gaïa, il engendre les Titans et les Titanides, les Cyclopes et les Hécatonchires, géants aux cent bras. Ouranos craint et hait les Hécatonchires bien qu’ils soient ses enfants, et il les emprisonne dans le Tartare, laissant les Cyclopes et les Titans en liberté. Gaïa persuade alors son fils Cronos de renverser son père. Celui-ci émascule Ouranos et, du sang qui jaillit, Gaïa engendre une autre race de monstres, les Géants, les trois déesses vengeresses, les Érinyes, ainsi que les Méliades. Quant aux organes génitaux tranchés, ils tombent dans la mer où Aphrodite émerge de l’écume marine (écume = Aphros).

 » Le Zéphyr, le souffle du vent d’ouest, porta Aphrodite, de l’écume jaillissante et par dessus la mer profonde jusqu’à Chypre, son île, aux rivages frangés de vagues. Et les Heures au diadème d’or l’accueillirent avec joie et lui donnèrent des vêtements immortels. Sur sa tête divine elles placèrent une belle couronne d’or finement ciselée ; elles mirent à ses oreilles, dans les trous de leurs lobes, des fleurs d’or précieux ; elles ornèrent son tendre col et sa gorge éclatante de colliers d’or. Après avoir revêtu son corps de toutes ces parures, elles la menèrent chez les Immortels. Et tous furent émerveillés à la vue de Cythérée aux cheveux ceints de violettes. » Homère, Hymne à Aphrodite.

Déesse de l’amour, Aphrodite, renommée Vénus par les Romains, a le pouvoir de rendre tous les dieux amoureux ou de leur inspirer une vive passion.

Continuer la lecture

La suite de l’article paru dans Enneagram Monthly sur l’application de l’ennéagramme à l’homéopathie

« Publication sur Enneagram Monthly : Homéopathie et Ennéagramme (partie 1) »

Hahnemann

Samuel Hahnemann
Fondateur de l’homéopathie
1755 – 1843

Une lecture précise des mots clés donnés par Laleh Bakthiar attira mon attention. Elle donnait comme émotion dominante du point 7 la gloutonnerie, ce qui était, bien sûr, identique à la définition d’Oscar Ichazo.

Il ne pouvait donc s’agir de deux modèles différents, mais de deux niveaux de lectures différents. Quand je compris qu’il était impossible à un non initié d’avoir accès aux données soufies, je sus que je ne pouvais plus compter que sur mes propres ressources.

Ma stratégie fut double :

  1. Pour chaque patient, je continuais à poser comme à mon habitude mon diagnostic de simillimum homéopathique d’une part (sans utiliser l’hypothèse de départ), et d’autre part je formulais une hypothèse de diagnostic ennéagrammique (type + sous-type).
  2. Il me fallait éclairer l’ennéagramme à partir d’autres systèmes connus pour augmenter les données et les critères diagnostics.
Continuer la lecture

Voici notre premier article sur l’application de l’ennéagramme à l’homéopathie, publié aux Etats-Unis sur Enneagram Monthly, la revue de référence internationale en matière d’ennéagramme.

EM1

Homéopathie et Ennéagramme

Bernadette Schmitt & Frédéric Schmitt, M.D.

 

L’ennéagramme nous a été transmis au cours de retraites intensives de méditation dans les années 1990 par le Vénérable Dhiravamsa, un maitre bouddhiste de renommée internationale et ami intime de Claudio Naranjo.

Assez rapidement nous eûmes l’intuition, Bernadette et moi-même, d’un lien possible entre les trois règnes de la matière médicale homéopathique (minéral, végétal et animal) et les trois sous-types de l’ennéagramme (préservation, social, sexuel)…

Continuer la lecture

Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné