Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

Non classé

Le retour de Proserpine

Frederic Leighton

 

Au sujet de Proserpine, voici un  court extrait d’un article qui devrait paraitre prochainement.

Cet extrait  vient compléter un précédent billet sur ce blog, consacré à l’Ange Rochel

 

Le complexe de Proserpine

 

Les mystères d’Eleusis, principal et plus ancien culte de la religion grecque ont duré environ 2000 ans (- 1450 à + 392). Ils étaient étroitement connectés au mythe de Demeter et Persephone.

Le mythe reflète la notion de transformation et la nature cyclique de la vie. L’existence ne s’arrête pas avec la mort parce qu’il n’y a pas de mort ; Il y a seulement le changement d’un état d’être à un autre, symbolisé par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d’un être vivant qui s’élève vers la lumière.

Ainsi les initiations aux mystères d’Eleusis étaient probablement proches de ce que les survivants des expériences de mort imminente (EMI) rapportent ou ce qui est vécu en thérapie transpersonnelle, lors des séances de respiration holotropique (ce que le psychiatre Stanislav Grof a appelé les matrices périnatales).

Il y a donc dans le complexe de Proserpine un fort besoin d’initiation spirituelle aux vérités de la vie et de la mort, d’exploration en profondeur de la psyché et de transformation complète et radicale de l’être, sans compromis pour les mondanités et les visions superficielles de la réalité. Ces personnes sont des chamanes, des guérisseurs (guérisseuses) spirituels, des médiums. Ils présentent une grande aptitude aux phénomènes de transes, ils ont des visions et ils ont naturellement des pouvoirs psychiques -guérison, clairvoyance, télépathie, …

Continuer la lecture

 

 

colère  2

 

 

L’ennéagramme dans tous ses états !

 

La colère, voilà tout un programme !

Qui ne demande qu’à être exploré, de fond en comble, si je puis dire, au travers de ce merveilleux modèle qu’est l’ennéagramme, aussi ancien et perdu dans les âges que ne l’est la colère elle-même, celle qu’on cache, que l’on refoule ou que l’on contrôle, celle qui nous permets de nous défouler d’un trop plein de tensions et d’émotions,  celle dont on abuse parfois et qui peut nous rendre si malheureux, ou au contraire que l’on exhibe car elle nous donne alors un sentiment d’exister vraiment.

Mais quelle est cette colère, amie ou ennemie selon les individus, et toujours  présente dans nos vies,  qui revêt parfois le visage de nos proches quand nous ne savons pas l’habiter nous même, ou que nous fuyons, perdus dans des grottes et tours d’ivoire imaginaires afin qu’elles nous garantissent une forme de confort émotionnel où précisément nous n’aurons plus guère à l’affronter.

Elle revêt plusieurs visages, allant de l’enfant victime de son caprice qui pleure sur l’étendue de sa malchance à ne pouvoir se saisir de ce dont il a envie, jusqu’à bien sûr toutes les gammes de haine, de rage et de violence qui ont  bien du mal souvent,  surtout dans l’époque que nous vivons,  à être contenues. Mais surtout  aussi elle se cache et s’ennoblit derrière nombre de chefs d’oeuvre et d’artistes,  pour qui elle devient assurément  la divine et sublime monture !

Mais reprenons à la base.

De ce que j’en ai appris, lorsque j’ai débuté l’apprentissage de l’ennéagramme, c’est que la colère correspondait au centre Instinctif, selon Naranjo, ce qui n’est pas complètement faux, puisque nous trouvons dans ce centre le type  8 et le type 1  et que nous savons maintenant que ces deux types correspondent à l’élément Feu taoïste, ou colère rouge en opposition à la colère verte qui, elle,  appartient au Bois et au type 7 et 2.
Nous préférons nous référer à l’enseignement des soufis qui place le cerveau et la cognition dans ce centre, appelé également centre de l’Ignorance et dont l’aspect éveillé est la Sagesse.

Pour les notions de colère rouge et de colère verte, vous pouvez  vous référer sur notre site aux éléments correspondants (voir éléments taoïstes ).ou voir les nombreux ouvrages consacrés à la psychologie des éléments taoïstes.

Un petit tour d’horizon, nous montre déjà très brièvement que les types 1, 2, 7 et 8 sont directement connectés à la colère.
Qu’en est-il des autres, du type 3, du 4, du 5 et du 6, ah, oui, j’oubliais le 9 !
Alors, retroussons un peu nos manches et partons  pour de bon pour une petite descente dans les entrailles de l’ennéagramme.
Spring-Blossom

 

La douceur de la rose

 

 

O vent impétueux, apporte notre message à la rose :

 » O rose, enfuis-toi vers le douceur, toi qui est loin de la roseraie.

O rose, ton origine est la douceur, il te convient d’être avec elle. « 

La douceur est suave, la rose est exquise, mais l’amitié vaut mieux encore.

Pose ta joue sur celle de la douceur, prends d’elle la joie et donne-lui ton parfum.

Va vers la suave félicité , loin de l’amertume et de l’anéantissement cruel.

Maintenant que tu es devenue comme un sucre de rose, tu es l’aliment du coeur et la  lumière des yeux.

Tu as été l’ami de l’épine, à présent, comme l’intelligence, tu es proche de l’âme.

Va de la terre vers le ciel, étape par étape, jusqu’à la vision.

O Rose ! Tu es un oiseau rare ! Tu voles à l’inverse des oiseaux,

Car ton message vient de l’autre monde : abandonne ailes et plumes, viens sans ailes.

O Rose, tu as vu ces choses, c’est pourquoi tu t’es moquée du monde.

Les roses d’antan crient du ciel vers la roseraie :

 » O toi qui réclames une haute échelle pour risquer ta vie.

Prends garde ! Ne te répands pas au dehors. Sors de ce monde comme l’essence des roses

Qui passe dans l’alambic du parfumeur. Tu es un être subtil, passe dans la coupe du ciel.

O vous qui êtes bienheureux et bénis, qui avez  le visage éclatant comme la rose,

Nous étions comme vous, nous sommes devenus l’âme pure, nous le proclamons.

Oh ! Puisse notre existence être comme le fer, et la grâce divine l’aimant !

O coeur aux paroles délicieuses ! Ces paroles sont sans fin.

Je ne peux dire à personne ces choses que tu me racontes.

O Shams de Tabriz ! Parle du secret des rois à l’âme noble :

Sans paroles, sans voix, sans couleur, sans parfum, sans toi, O mon Soleil, comment brillerait la lumière.


Rumi, poète et mystique persan



 

 

adjani

 

Confusion entre le type 4 et le sous-type Vénus:

Pour rester dans notre sujet, à savoir le 4eme sous-type de l’ennéagramme, qui est une variante du sous-type sexuel dans son aspect féminin (voir prochainement l’article consacré à ce sujet ) et pour rester dans les bon vieux classiques de notre modèle du Diamant, voici le cas d‘Isabelle Adjani, l’artiste aux multiples césars, couronnée pour ses remarquables talents d’actrice et connue également pour interpréter mieux que quiconque des âmes tourmentées, suppliciées, aux prises avec les drames et les émotions humaines les plus extrêmes confinant avec la sphère ultime de la folie, dans laquelle la psychée humaine si souvent se complait  lorsqu’elle ne trouve plus aucune échappatoire à la triste et insipide réalité de la vie et à la banalités de ses contingences.

Quoi de plus tentant que de classer cette ravissante et talentueuse actrice dans le fameux type 4 de l’ennéagramme, celui qui apparemment fait rêver  beaucoup de pratiquants de l’ennéagramme, appelé également dans les écoles américaines  : le  » tragique-romantique ».

Elle est pour beaucoup la représentante parfaite et idéale de ce type 4 de l’ennéagramme, les rôles qu’elle incarne,  sont de sombres et vibrants échos de l’univers attribué au type 4 et pourtant, dans le modèle du Diamant, Isabelle Adjani ne saurait en aucun cas, selon nous,  appartenir à ce type 4, mais au type 1 Vénus/Padma.

Expliquer ici les raisons de ce diagnostic nous entrainerait trop loin dans l’explication détaillée de notre modèle et des fondements psycho-énergétiques de celui ci qui nécessitent de longues heures de pratique et de formation.

Pour un premier aperçu, vous pouvez déjà vous référer à la Famille de Sagesse Padma/Lotus, qui selon nos travaux correspond entièrement à ce quatrième sous-type dit Vénus (par opposition au sous-type Mars ), et qui sont les deux variantes du sous-type Sxl initié par le psychiatre Claudi Naranjo dans les années  70.

 

Configuration d’Isabelle Adjani :

Centre : Instinctif

Type : 1 ( Feu Yin)

Aile : 2

Cofixation : 4 et 5

Sous-type : Sxl Vénus

Mewa : 9 (1955)

Nous pouvons ici observer que la flèche du type 1, se combine avec une cofixation 4, ce qui lui donne beaucoup de 4, un peu comme un Ascendant en astrologie. On pourrait presque dire qu’elle serait Type 1, Ascendant 4,  pour la comparaison.  Nous dirons dans son cas : Type 1 Cofixation 4.  Voir décodage psycho-énergétique.

N’oublions pas non plus que le type 1 est corrélé à l’élément taoïste du Feu et que selon Yves Réquéna, le Feu Yin correspond au tempérament sentimental et bi-polaire. Voir au chapitre consacré aux 5 éléments chinois et aux 9 types de l’ennéagramme

 

 

 

 

 

 

En ces périodes caniculaires, pourquoi ne pas faire un petit tour sur les pistes, ô combien rafraîchissantes des patinoires !

 

witt-katarina-1988-620-thumb-620xauto-276214Katarina Witt : portrait ennéagramme

 

Voici pour ce nouveau portrait dans l’ennéagramme consacré aux célébrités,  la très charismatique patineuse allemande, Katarina Witt, véritable « Diva » de la glace, qui compte à son palmarès un nombre tout à fait incroyable de médailles olympiques et mondiales, véritable trophée à ce jour jamais égalé.

 

Une passionnée de type 7 :

Centre : Mental/Affect

Type: 7

Aile : 8

Cofixations : 8 et 3

Eléments/sous-types : Eau/Terre

Mewa : 8


Selon nos travaux le sous-type Eau-Vénus Yang correspond au « Passionné » dans la classification de Gaston Berger, le sous-type Eau Yin, correspondant plutôt au type « Sentimental »

 

La voici en  » Carmen »  lors de son triomphe à Calgary en 1988,  dans une exécution et une chorégraphie absolument parfaite !

Sublime : à déguster jusqu’au bout, avant que la glace ne fonde !


 

don quijote

Le type 7 dans l’ennéagramme :

 

 » L’Ingénieux Noble Don Quichotte de la Manche », ce roman écrit par Miguel de Cervantes et datant du 17e siècle  nous raconte l’histoire d’un valeureux  gentilhomme, qui habité par de grands idéaux humains et chevaleresques se met à parcourir l’Espagne dans l’espoir de pourfendre le mal et l’injustice, accompagné, dans ses aventures, de son fidèle serviteur Sancho Panza.

L’histoire de ce chevalier errant, véritable  parodie des romans chevaleresques du moyen-âge, recèle derrière son style naïf et humoristique une très grande profondeur  humaine, visionnaire et spirituelle, dont la visée  philosophique reste  étonnamment d’actualité.

Les moulins à vents du petit village de la Manche tournent et tournent encore et toujours et combien de héros encore pour les empêcher de tourner !

L’analyse ennéagrammique de ce rêveur idéaliste épris de justice et de liberté,  ne pouvait pas  non plus nous échapper  !

 

don quichotte

 

Configuration de Don Quichotte :

 

Centre : Mental/Affect-désir

Type : 7

Aile : 8

Cofixations : 1 et 4

Famille de Sagesse : Feu/Vajra

 

Un portrait plus complet et détaillé est prévu sur les pages « Portraits » de notre site

 

 

A ma petite soeur du Paradis

 » Mille et une larmes, mille et une joies « 

 

Source

 

Myrrha dessine et peint depuis sa plus tendre enfance, habitée déjà par l’aspiration à la véritable dimension de l’être, au-delà des apparences.

Dès le début, son oeuvre est l’expression d’une grande exigence artistique et spirituelle qui se traduit à travers la luminosité, le chatoiement des couleurs, la profondeur de son inspiration.

La nature qu’elle vénère est une source d’inspiration pour elle et ses pochades sont imprégnées de cette aura de lumière et de couleurs que l’on retrouve dans toutes ses toiles.

Ses peintures-enluminures sont proches de la sensibilité des miniatures persanes, des oeuvres byzantines ou chinoises qui associent peinture, poésie, littérature, philosophie, textes sacrés…

« Shéhérazade de l’enluminure, habitée par la grande mémoire des archétypes et des symboles des civilisations anciennes, gourmande des mystères et en faisant son éther, Myrrha capte l’essence des choses et des êtres »

 Diane Saunier, Les Arts de l’Eveil

 

Myrrha vit actuellement en Dordogne, où vous pouvez visiter son atelier :

 

  • fr
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 9 autres abonnés