Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  
Get Adobe Flash player

yogi

 

Milarépa

Milarépa,  yogi et poète ( 1040-1123 )

 

Dans le bouddhisme tibétain, Milarépa est considéré comme un grand yogi, poète et saint du Tibet.

Selon certains récits rapportés dans ses biographies, il aurait appris la sorcellerie dans son jeune âge et, par vengeance et à la demande de sa mère,  utilisé la magie noire à l’encontre de ses ennemis.

Pourtant, poussé par le remords, purifié par les épreuves infligées par Marpa dont il demande à devenir le disciple, il réussit, grâce à l’enseignement qui lui est transmis et à sa vie d’anachorète, à atteindre l’éveil. Son parcours inspira de nombreuses personnes au cours des siècles5.

Il est aussi célèbre pour avoir composé «Les cent mille chants». À la fin de sa vie, il a transmis ses enseignements et eu plusieurs disciples.
Source du texte (et bibliographie détaillée)  : wikipedia

 

Bibliographie :
– Milarépa, Les cent mille chants, 3 tomes, trad. Marie-José Lamothe, Ed. Fayard, 1986
Biographie (voir aussi sous bibliographie) :
Milarepa, ses méfaits, ses épreuves, son illumination, trad. Jacques Bacot, Ed. Fayard, 1971
Vie de Jetsün Milarepa, trad. Lama Kazi Dawa Samdup, Librairie d’Amérique et d’Orient, éditions Adrien-Maisonneuve, Paris, 1955.
Tsang Nyön Heruka, Milarepa, La Vie, trad. Marie-José Lamothe, éditions du Seuil, 1995
Fabrice Midal, la pratique de l’éveil de Tilopa à Trungpa, L’école Kagyu du bouddhisme tibétain, Ed. Points Sagesse, 1997.
Philippe Cornu, Dictionnaire encyclopédique du Bouddhisme, Ed. du Seuil

 

 

Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné