Institut M.A.R.I.E.

Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…

  

 

Réflexion du Jour

 

 » La souffrance nous mène toujours quelque part.
Aveugles, nous marchons d’un pas lent et indécis,
Souvent voulant accélérer la cadence…
Puis nous comprenons que notre Chemin est Unique
Parce que nous n’en avons qu’un et qu’il nous appartient.
Alors les signaux s’illuminent…
Et nous indiquent que nous sommes ce chemin,
Nous sommes la libération et la souffrance à la fois  »

 

 

Salvador Dali

 

Risques de confusions dans le diagnostic des types :

 

Le système de l’Ennéagramme regorge de pièges et de confusions en tous genres.

Plus nous étudions ce système en profondeur, plus nous découvrons que ce que nous croyons connaître, et que nous identifions comme étant tel ou tel type nous concernant, se trouve être une donnée du système que nous ignorions et qui vient compléter et préciser la connaissance que nous avons de nous-même et des autres.

La découverte de ces nouvelles données vient approfondir et hautement complexifier le système, et au lieu de dérouter l’étudiant, elles doivent lui permettre de pouvoir naviguer plus aisément à bord de ce somptueux navire qu’est l’Ennéagramme. Celles-ci lui permettront de parvenir à bon port, malgré les tempêtes et vents violents que sont les résistances de notre ego et les remous de notre ignorance. Tenir bon la barre et éviter les errances, voici le dur défi que propose à chacun de nous ce formidable outil de transformation et de connaissance qui nous a été donné.

Nous tirons bien sûr nous même nos propres cordages mais , alors que nous croyons  gouverner, ce n’est que le vent qui nous mène…

Voici pour les navigateurs que nous sommes une petite liste des pièges et des erreurs utile afin de ne pas perdre le Nord !

Risque de confusion entre :

  • un sous-type Sentimental  (sexuel Eau Yin) avec un type 4 ou 2
  • un sous-type Passionné (Sexuel Eau Yang ) avec les types 2, 3 et 4 (types émotionnels)
  • un sous-type Colérique ( Sexuel Feu Yang )  avec un type 8, ou 1
  • un sous-type Sanguin/Epicurien  (Autopréservation -Terre/Yang )   avec un type 7 ou 9
  • un sous-type Apathique/Masochiste  ( Social/Air Yin ) avec un type 4 ou 5
  • un sous-type Flegmatique  (Social/Air Yang ) avec un des trois types « Mentaux » : 5, 6 et 7
  • un sous-type Espace (famille Bouddha) avec un type 9
  • un type 1 Yin (Feu Yin) avec un type 4
  • un type 7 Yin (Bois Yin) avec un type 5 ou 6

 

Cette liste concerne les risques de confusion les plus fréquentes, mais cependant il en existe bien d’autre, et qui consiste à prendre une cofixation pour un type, par exemple un type 1 cofixation 6 pour un 6 surtout si la personne est de soustype Air/Social, ce qui « mentalise » le sujet, etc…

Il est facile de constater que ces confusions sur la liste  portent essentiellement sur les différents aspects que prennent les sous types

Comme vous le savez, de trois , les sous types sont passés à 4 avec l’extension du soustype sexuel en deux (le masculin/mars et le féminin/venus ), chacun de ces quatre sous types étant déclinés en mode Yang ( extraverti ) et Yin (introverti )  ce qui porte ces sous types au nombre de huit.

Ces huit sous types ont été rattachés  aux 8 caractères de Gaston Berger/Le Senne ), aux Familles de Sagesse bouddhistes ainsi qu’aux caractères de W Reich

Il existe un article complet sur tout le modèle des huit sous types dans l’Ennéagramme, malheureusement il n’existe qu’en anglais , paru dans le magazine américian : « Enneagram Monthly  » :

Les sous types de l’Ennéagramme, Une nouvelle vision intégrative.

http://blog.enneagramme-marie.fr/blog/2017/10/23/les-sous-types-de-lenneagramme-nouvelles-visions/

 

Hermes/Mercure Dieu des messagers et des voleurs

Auvergne , Hiver 2006

Hermès/Mercure, Dieu du commerce et des voleurs trouve son dévolu dans la 8ème sphère de la Kabbale, nommée Hod, symbolisant l’Intelligence Pure et le pouvoir de conceptualisation.

Cette 8ème séphirah, correspond  au type 7 de l’Ennéagramme, dont voici, pour Hod, pêle-mêle quelques mots clés , selon Charles Raphael Payeur :

Intelligence, abstraction, conceptualisation, rationalisation, ordre, polémique, illusion, distorsion, ruse, mensonge, tromperie, malhonnêteté, image mentale, magie, vélocité, vivacité, vision de splendeur, éternité, jeunesse et sans oublier bien sûr le plus important, l’hermaphrodite (masculin-féminin). Nous trouvons également, restriction, inhibition, rigidité.

Dans son versant lumineux, Hod correspond au pouvoir de conceptualisation, d’intelligibilité de l’homme, à son pouvoir de discernement et de connaissance (le caducée) lui permettant de communiquer avec les plans les plus subtils du Divin.

Dans son versant obscur, il renvoie à une notion de logique, de doute et de rationalisation excessifs, d’errance, d’aveuglement, d’illusion, de mensonge, de ruse, de déformation et de travestissement de la réalité. L’homme demeure hermétiquement fermé aux sphères divines et à l’essence des choses (C. R. Payeur).

Comment ce fait-il que ces admirables mots-clés de la Kabbale ne figurent dans aucuns manuels et cours d’Ennéagramme ?

Par quel invraisemblable tour de magie, les mots-clés, mensonge, tromperie, malhonnêteté, masculin/féminin, se trouvent rangés dans le type 3 ?

Et que dire de la gloutonnerie rangé dans le type 7 ?

Ou est-ce encore ce filou de Mercure qui a volé la couronne à son rival de père, le bon, puissant et magnanime Roi /Jupiter, attribué à Hesed, la 4ème sephirah, et correspondant au type 3  de l’ennéagramme et dont voici quelques mots-clés, toujours selon C. R. Payeur : Grâce, droiture, obéissance, conformisme, idôlatrie, superficialité, hypocrisie, excès de zèle, enthousiasme, productivité, abondance, fructification, insécurité, avidité, gloutonnerie, gaspillage.

Par quel habile subterfuge le 7 n’est décrit dans l’ennéagramme que comme un grossier jouisseur, glouton et planificateur, bien dans sa vie et dans ses baskets. ?

Pourquoi la description d’Ichazo du schizotypique , oh, combien précieuse, concernant le 7, selon le DSM 4, se trouve effacée des manuels : phobie et gêne sociale, timidité et complexes, distorsions cognitives et perceptives, pensée magique, attrait pour le paranormal, etc. (le type 7 Yin selon nous).

Combien avons-nous rencontré de personnes de type 7, bien souvent des hommes, qui se classent dans le type 3, ou 5 ou 6 par défaut et par carence, une fois de plus, des multiples connaissances et subtilités propre à l’ennéagramme.

Que dire aussi de ces nombreux mots-clés distribués pêle mêle autour de l’ennéagramme, comme un invraisemblable jeu de cartes ?

Quel est le sens de tout cela,  de toute cette  fantastique illusion magique ?

L’ennéagramme va-t-il un jour accoucher de tous ses secrets ?

Le type 3 est identifié à sa persona. Il a perdu le contact avec son Soi véritable. La persona est une partie de l’inconscient collectif que l’on s’approprie de façon à être socialement acceptable. On se conforme à une image, à un modèle de manière exagérée, on fait passer ses soucis personnels après les besoins collectifs. Le bon Roi/Hesed se met au service de son peuple. Il est droit et n’a qu’une parole et n’aime pas décevoir. Il s’identifie à la tache à accomplir qui en général est olympienne.

Hod/type 7 symbolise le pouvoir de conceptualisation et de mentalisation (Mercure). Il a de multiples projets qu’il a du mal à suivre, il se disperse et à du mal à suivre ses engagements. Sa vision est fragmentaire et linéaire. (Cerveau gauche/mental-analytique)

Hesed /type 3 symbolise le pouvoir de synthèse et d’anabolisme (Jupiter). Il abat une tonne de travail par conformisme excessif, anticipation et excès de zèle. Sa vision est panoramique, globale et synthétique. ( Cerveau droit/mental-synthét

 

 

 

Sūtra du Cœur de la Perfection de Connaissance Transcendante

(traduction de l’Anagārika Prajñānanda, 1981)

 

Hommage à la Sublime, Noble Perfection de Connaissance Transcendante  !

Le Noble Bodhisattva Avalokiteśvara se mouvait dans le cours profond de la Perfection de Connaissance Transcendante ; il regarda attentivement et vit que les cinq agrégats d’existence n’étaient que vides dans leur nature propre.

Ici Śāriputra, forme est vacuité  et vacuité est forme ; forme n’est autre que vacuité, vacuité n’est autre que forme ; là où il y a forme, il y a vacuité, là où il y a vacuité, il y a forme ; ainsi en est-il des sensations, des notions, des facteurs d’existence et de la connaissance discriminative.

Ici Śāriputra, tous les phénomènes  ont pour caractéristique la vacuité ; ils sont sans naissance, sans annihilation, sans souillures et sans pureté, sans déficience et sans plénitude.

En conséquence, Śāriputra, dans la vacuité, il n’y a ni forme, ni sensation, ni notion, ni facteur d’existence ni connaissance discriminative ; ni œil, ni oreille, ni nez, ni langue, ni corps, ni mental ; ni formes, ni sons, ni odeurs, ni goûts, ni objets tangibles, ni objets mentaux ; ni élément de la vue jusqu’à ni élément de la connaissance mentale ; ni absence de Vue, ni cessation de l’absence de Vue jusqu’à ni déclin et mort, ni cessation du déclin et mort ; ni souffrance, ni origine, ni extinction, ni Sentier ; ni connaissance, ni obtention, ni absence d’obtention.

En conséquence, Śāriputra, le Bodhisattva, par sa qualité de « sans obtention », prenant appui sur la Perfection de Connaissance Transcendante, demeure, la psyché libre d’obstruction. N’ayant pas d’obstructions de la psyché, il est sans crainte, il a surmonté les méprises vers l’Éveil .

Tous les Éveillés (Buddha) qui se tiennent dans les trois périodes de temps, prenant appui sur la Perfection de Connaissance Transcendante, se sont pleinement éveillés du parfait et complet Éveil.

C’est pourquoi on doit connaître la Perfection de Connaissance Transcendante comme le grand mantra, le mantra de grande Vue, le mantra ultime, le mantra sans égal, celui qui soulage de toute douleur, essentiel, sans erreur. Par la Perfection de Connaissance Transcendante ce mantra a été proclamé ainsi :

« Allez, allez, allez au-delà, allez complètement au-delà, l’Éveil (Bodhi) soit réalisé (svāhā)! ».

 » Une vallée paisible, un lac où deux cygnes volent de conserve. Dans le fond s’élève une haute montagne « 

Degré de Paix et d’Amitié

Nature sympathique, éprise de paix et de concorde, promise à une heureuse destinée par talent, relations, et protections. Associations bénéfiques et enrichissantes, dons artistiques.

 » Extrait de la « Sphère d’Or » de Gabriel , 6e degré du Gémeaux qui correspond à un des aspects du Type 7 Air Yin  »

 

 

Ce billet aujourd’hui, à l’annonce de la mort de l’acteur français Jean Rochefort que j’ai eu le plaisir de rencontrer quelquefois sur l’île de Porquerolles, où il avait l’habitude de séjourner souvent. Ce furent de courts instants mais suffisamment marquants qui me laissent le sentiment d’un être , certes , d’apparence avenante, simple  et joviale , mais  ce qui me marquât le plus fût l’élégance et le charme indicible  de son regard qui flirtait avec une forme de tristesse profonde, faite de retenue, de pudeur, mais surtout  qui semblait inviter l’autre à communiquer, directement, sans détour, dans le monde ardu des sentiments , celui qui jamais ne ment, et ne se  dérobe, car il est celui du langage vrai du coeur.

Je ne peux donc prétendre à un portrait de cet acteur, car je ne le connaissais pas vraiment, juste me contenter de quelques impressions, toutes subjectives que j’aimerais cependant avec vous, rattacher à ce que nous connaissons de notre modèle de l’Ennéagramme et à ce que je crois être sa configuration.

 

Essai de comparaison entre une configuration ennéagrammique et astrologique .

Il s’agit  ici d’un court essai, car nous ne sommes qu’au début de notre travail de recherche sur les liens pouvant exister entre l’Ennéagramme et l’astrologie et certainement nous ne sommes pas les seuls ni les premiers à le faire…

Continuer la lecture

 

Illustration : Evelyn de Morgan

 

 

Les 72 noms de Dieu, ou Anges du zodiaque

 

Les 72 « anges » demandent une petite explication…

Leur origine remonte à la tradition hébraïque, et vient du psaume de la bible qui parle de l’exode et dont sont tirés les 72 noms de Dieu.

Ce psaume comporte trois phrases de 72 lettres chacune. En prenant les trois premières lettres de chacune des trois phrases on obtient un premier nom et ainsi de suite pour donner 72 noms qui comportent chacun 3 lettres. La tradition hébraique arrange ces 72 noms sur le cercle du zodiaque en partant du 0° du bélier et ainsi chaque nom correspond à 5°.

La Rosace des  72 Anges sur le zodiaque

 

Ainsi chaque signe du zodiaque (30°) contient 6 noms (6X12=72). Cela était le support de diverses pratiques spirituelles dans cette tradition. Lors de la renaissance italienne propice à la synergie entre les traditions juives et chrétiennes, les 72 noms de Dieu sont devenus 72 Anges. Ainsi il faut comprendre ces Anges non comme des êtres extérieurs, mais comme des énergies divines symbolisées sur le zodiaque et que nous portons à l’intérieur de nous.

Il existe 4 autres niveaux de répartition de ces anges correspondants aux 4 éléments dans cet ordre Terre Eau Feu Air.

Si l’on répartit un ange tous les 5 ° nous obtenons l’ange de Terre ou l’ange qui régit le plan physique. Si l’on réparti un ange par degré (72 anges occuperont donc 72 degrés et i y aura 5 cycles de 72 sur l’année) cela nous donne approximativement un ange par jour, et cela correspond à l’ange de l’Eau ou l’ange émotionnel.

Si l’on répartit les 72 anges sur une semaine (7.2 degré exactement, soit 50 cycles de 72) nous obtenons l’ange du Feu ou ange de l’intuition. Et enfin si l’on répartit les 72 anges sur une journée (ou un degré, soit 360 cycles de 72) nous obtenons l’ange de l’Air ou ange du mental. Et finalement (mais là nous en parlerons un autre jour) le 5° ange est l’ange de l’Espace ou ange de notre identité profonde. Sa connaissance s’obtient par l’analogie avec l’ennéagramme.

 

Les 72 Anges et l’Ennéagramme :

Le lien que nous avons fait entre ces 72 énergies et l’ennéagramme est possible parce que dans notre modèle nous avons déterminé 8 sous-types (4 yin et 4 yang = 8) se combinant avec les 9 types (8X9 = 72). Le soustype sexuel , étant divisé en deux , l’aspect masculin (le sexuel/mars ) et l’aspect féminin (le sexuel/venus ) ce qui porte à quatre le nombre de soustypes . (voir différents articles dans le magazine américain Enneagram Monthly, n°211 et 224 )

Le lien effectué entre les 72 anges et les 72 archétypes de l’ennéagramme ne l’a pas été suivant notre inspiration ou notre compréhension mais par un calcul mathématique assez élaboré et que nous avons par la suite vérifié en pratique par l’observation.

Je précise cela car quand nous disons que tel ange correspond à tel type de l’ennéagramme ce n’est pas par une réflexion psychologique que nous y sommes arrivés mais par une logique mathématique, ce qui est beaucoup plus profond.

Ainsi ces 72 Anges ou Archétypes de l’Ennéagramme ne se classent pas dans l’ordre du zodiaque (le premier Ange en type 1, etc… ), mais selon un ordre bien précis lié aux quatre éléments et à leurs correspondances avec les  huit sous types que comportent chacun des 9 Types

Nous avons ainsi des Anges de Feu, deux par type, à savoir 18 Anges de Feu, puis 18 Anges d’Eau, puis d’Air, puis de Terre ce qui fait 72 Anges au total  qui couvre la totalité du Modèle de l’Ennéagramme tel que nous l’avons élaboré.

Pour exemple, nous aurons pour le type 1 :

1 Feu Yang (sexuel Mars) : Ange Vehuel n° 1

1 Feu Yin  (sexuel Mars ): Ange Jeliel n°2

 

1 Air Yang (social ) : Ange Aniel n° 37

1 Air Yin (social ) : Ange Haamiah n°38

 

Pour des raisons de copyright il nous est impossible de donner ici la liste complète, Merci de votre compréhension

A suivre, si vous le voulez bien…

 

Alain Delon dans le film « Le Guépard » de Luchino Visconti

L’aspect air du Feu (sous type sexuel-Mars/Social )

 

Sous types de l’Enneagramme et Lames Mineures du Tarot :

Je voulais depuis longtemps vous parler du lien que nous avons fait entre les types de l’Enneagramme , ses sous types, et les cartes du Tarot.

Je sais que pour beaucoup tout cela parait mystérieux, n’ayant encore rien publié sur le sujet, et en  particulier sur notre méthodologie de recherche qui explique chacune de nos classifications.

En apparence ces nouvelles classifications semblent complexifier le modèle, mais en réalité il apporte un éclairage inespéré sur les types de l’Enneagramme, mais aussi et surtout , sur les fameux sous types, les bien mal nommés du reste. ..

C’est  ainsi que nous voyons que chaque sous type, indépendamment de son type associé, est pourvu d’une définition qui lui est propre.

Je ne vais pas entrer ici dans plus de détail, juste peut être  rappeler qu’un sous type n’est jamais, « pur », mais toujours associé à un deuxième qui lui est mineur

Par exemple nous pouvons être de sous type Social et Sexuel Mars à la fois, ou Autopréservation et Social, etc…

Comme vous le savez, pour ceux qui suivent déjà nos travaux,   chaque sous type correspond à un élément de la Tradition et , nous le voyons aujourd’hui, à l’une des quatre  figures du Tarot  :

Continuer la lecture

Isabelle Huppert

Type 1 Social de l’Enneagramme (selon nos critères  )

 » Jolie femme à cheval, au galop, brandissant un étendart rouge  » Degré d’Implusion et de Succès

 

Une petite incursion aujourd’hui dans les Arcanes de l’Enneagramme, de ses décans, degrés, quintes  et planètes associés, et vous le verrez  aussi  dans l’oeuvre magnifique du Dr Bach  au sujet de ses 38 Fleurs qui correspondent, selon nos récents travaux,  à chacun des 9 types (sous types inclus ) de l’Ennéagramme …

Le propos n’est pas de vous expliquer dans ce billet comment on été classées ces différentes Fleurs dans l’Enneagramme, car cela nous entrainerait trop loin . Cette méthodologie complexe de la recherche sera expliquée et détaillée dans un ouvrage prochain et circonstancié.

Mais que vient donc faire Isabelle Huppert dans tout cela…?

Continuer la lecture

Le retour de Proserpine

Frederic Leighton

 

Au sujet de Proserpine, voici un  court extrait d’un article qui devrait paraitre prochainement.

Cet extrait  vient compléter un précédent billet sur ce blog, consacré à l’Ange Rochel

 

Le complexe de Proserpine

 

Les mystères d’Eleusis, principal et plus ancien culte de la religion grecque ont duré environ 2000 ans (- 1450 à + 392). Ils étaient étroitement connectés au mythe de Demeter et Persephone.

Le mythe reflète la notion de transformation et la nature cyclique de la vie. L’existence ne s’arrête pas avec la mort parce qu’il n’y a pas de mort ; Il y a seulement le changement d’un état d’être à un autre, symbolisé par la décomposition de la graine dans la terre et sa réapparition sous la forme d’un être vivant qui s’élève vers la lumière.

Ainsi les initiations aux mystères d’Eleusis étaient probablement proches de ce que les survivants des expériences de mort imminente (EMI) rapportent ou ce qui est vécu en thérapie transpersonnelle, lors des séances de respiration holotropique (ce que le psychiatre Stanislav Grof a appelé les matrices périnatales).

Il y a donc dans le complexe de Proserpine un fort besoin d’initiation spirituelle aux vérités de la vie et de la mort, d’exploration en profondeur de la psyché et de transformation complète et radicale de l’être, sans compromis pour les mondanités et les visions superficielles de la réalité. Ces personnes sont des chamanes, des guérisseurs (guérisseuses) spirituels, des médiums. Ils présentent une grande aptitude aux phénomènes de transes, ils ont des visions et ils ont naturellement des pouvoirs psychiques -guérison, clairvoyance, télépathie, …

Continuer la lecture

Les trois Grâces de Botticelli

 

 

Un des systèmes les plus intéressants est l’astrologie car il décrit les cycles de l’existence, aussi bien extérieurs (les évènements), somatiques (la chronobiologie) que ceux de nos émotions.
On peut bien sûr se servir des positions planétaires, mais dans notre pratique par l’attention et la conscience nous pouvons observer les macrocycles (de la naissance à la mort) et les microcycles (d’un instant) de notre existence.


En cela les douze signes du zodiaque sont un modèle excellent. Les douze signes sont répartis en quatre quartiers : Est – Printemps (enfance), Sud – Eté (maturité), Ouest – Automne (déclin) et Nord – Hiver (finitude).


Chaque quartier se subdivise en trois signes, le premier est Cardinal (l’entrée dans la saison solstice ou équinoxe), le second Fixe (le milieu de la saison) et le troisième Mutable (la phase de transition avec la saison suivante) :


Cardinal= impulsion, création, dynamisme, action, chaleur, rapidité.
Fixe = réceptif, accueil, lenteur, froideur, stabilité.
Mutable = échange, communication, relation, instabilité, changement, mutation.

Continuer la lecture

  • fr
  • en

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 5 autres abonnés