Institut M.A.R.I.E.

Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…

  
reza-badrossama-02

Reza Badrossama, peintre persan

 

 

« Hier soir, je t’ai envoyé comme messagère une étoile.

 Je lui ai dit : « Apporte mon salut à cette beauté pareille à la lune ».

Je me suis prosterné et j’ai dit : « Apporte cette prosternation à ce soleil,

A lui, qui, par son rayonnement, transforme les pierres en or ».

J’ai ouvert mon coeur, et je lui ai montré mes plaies.

Je lui ai dit : « Décris mon état à mon cruel bien-aimé ».

O toi qui guéris, à chaque instant, cent pauvres pareil à moi !

Le royaume de l’union avec toi était, depuis le commencement, la demeure du coeur.

Jusqu’à quand laisseras-tu en exil ce coeur vagabond ?

Je me tais; mais pour guérir cette langueur

O échanson des amoureux !

Tourne vers nous le regard de tes yeux enivrés ! « 

 

Rumi, poète et mystique persan ( 1207-1273)



Prochainement un portrait de ce poète sur la page de notre site consacré au modèle du Diamant.

 

gustav_klimt

Gustav Klimt 1862-1918

 

Ce peintre viennois s’est rendu célèbre pour son tableau, « Le baiser », datant de sa période dorée.

 


gustav-klimt-der-kuss-detail-149555

 

Configuration de Gustav Klimt dans l’ennéagramme :

Centre Désir/affect

Type 6

Cofixations : 8 et 4

Eléments : Feu/Terre

Le type 6 de l’ennéagramme est connu pour avoir de réels dons pour la peinture.

Lorsqu’il est associé comme ici aux types 8 et 4,  ce don se double d’une vraie puissance créatrice.


 

Beaucoup de comiques et imitateurs, selon nos observations,  sont de type 7 dans l’ennéagramme, avec des variantes bien sûr (aile, cofixations, éléments/Famille ), comme par exemple Gad Elmaleh, Franck Dubosc, Laurent Gerra, Guy Bedos, et bien d’autres.

Une fois n’est pas coutume, nous trouvons une petite exception à la règle en la personne d’Elie Semoun, un » cas  » un peu à part dans la profession, normal me diriez vous pour un type 4…

Les thèmes propres à ce type, comme le sentiment de rejet, d’exclusion, la non-acceptation de soi,  la séparation, la violence, et la mort, sont,  chez cet artiste, tournés à la dérision, sous l’angle comique, souvent assez noir.

Attention : ce n’est pas parce que vous êtes de tempérament triste et mélancolique et que vous n’aimez pas votre tête, que vous êtes obligatoirement de type 4 !

Bien qu’il existe chez le type 4 une réelle dépréciation de son corps et de son image, qui le fait vraiment souffrir, et  dont il a besoin de se libérer dans une expression artistique, comme ici l’art de la scène et de l’humour, le choix du type se réalise en réalité sur bien d’autres critères que sur des seules modalités et comportements de cet ordre.

Derrière ses talents de comédien et de comique on peut déceler chez Elie Semoun une extrême sensibilité et de réels talents à communiquer ses  vraies émotions


Configuration d’Elie Semoun dans l’ennéagramme:

Centre émotionnel

Type 4

Aile 3

Cofixations : 5 et 9

Elément : Air

 

 

 

 

Fabrice Midal nous parle de l’amour dans son avant-dernier livre : « Et si de l’amour on ne savait rien ? »

Fondateur de l’Ecole Occidentale de méditation,  il oeuvre à transmettre la pratique de la méditation en dialogue avec la poésie et la philosophie.
Il est par ailleurs éditeur, dirigeant deux collections aux éditions Belfond et Pocket.

Voir son site.

Je vous laisse découvrir ce touchant et merveilleux auteur.

 

Vidéo :

 

 

zgiv50

L’acceptation est enseignée dans la méditation de la pleine conscience comme une alternative à l’évitement expérientiel.


 

L’évitement expérientiel est l’attitude de contrôler, vouloir changer ou manipuler les états émotionnels, les pensées, les sensations, les souvenirs que nous évaluons comme désagréables ou douloureux.

Comme nous avons l’habitude de confondre la réalité telle qu’elle est,  avec ce que nous pensons de la réalité, chaque situation vécue, est  évaluée et catégorisée en expérience agréable ou désagréable.

Nous essayons de fixer notre boussole sur « me sentir bien » [1].

Si l’expérience est ressentie comme agréable, nous voulons retenir la sensation et en avoir plus ; si elle est vécue comme désagréable, nous mettons tout en œuvre pour la repousser, l’éviter, la nier, la supprimer ou l’oublier (en se distrayant, travaillant plus, écoutant de la musique,  prenant des médicaments, des drogues, de l’alcool, faisant du sport à outrance, …). Cette attitude est efficace uniquement sur du court terme.

La pleine conscience et les thérapies cognitives basées sur la pleine conscience proposent une alternative à l’évitement expérientiel, à la fuite ou au combat contre soi-même :

Cette attitude s’appelle l’acceptation.

Accepter n’est pas se résigner ni courber l’échine.

Bien au contraire, l’acceptation est un acte délibéré, courageux et compatissant d’auto-validation dans lequel l’individu embrasse le moment, dans l’ici et maintenant, tel qu’il se déploie, pleinement et sans défense.

Par « pleinement », nous entendons :  toutes les émotions et le contenu mental sont là pour être expérimentés, et pas simplement juste une partie de lui, et pas spécifiquement les parties que nous apprécions. Ce que nous signifions par « sans défense » est : la conscience sans jugement et sans évaluation qui observe de façon dépassionnée.

L’acceptation a deux caractéristiques :

  • L’acceptation est un choix, celui de dire oui à ce qui est déjà là. Ce n’est ni un sentiment ni un désir, mais une action délibérée, qui s’offre à nous à chaque instant.
  • L’acceptation est un processus, ce n’est pas un but en soi.

Finalement l’acceptation supporte et encourage des actions basées sur des valeurs choisies, alors que le contrôle et l’évitement expérientiel nous conduit à des actions basées sur des peurs, donc nous éloignant de nos valeurs.


[1] Références : Steven Hayes, fondateur de la thérapie ACT, Acceptance and Comitment Therapy, Thérapie d’acceptation et d’engagement et Benjamin schoendorff : Faire face à la souffrance avec la thérapie ACT

La famille royale au grand complet (ou presque)

 famille royale

La Reine Elisabeth :

Centre mental
Type: 7
Aile: 6
Cofixations : 9 et 3
Elément : Espace/Eau


Le Prince Charles:

Centre mental
Type: 7
Aile : 6
Cofixations : 9 et 4
Elément : Espace/Air


Camilla :

Centre mental
Type: 7
Aile : 8
Cofixations : 8 et 2
Elément : Feu


Le Prince Harry :

Centre émotionnel
Type : 4
Aile: 5
Cofixations : 7 et 1
Elément : Air


Voir également les 5 Eléments, liés aux 5 familles de Sagesse, anciennement sous-types de l’ennéagramme

Prochainement sur notre site le portrait dans le modèle du Diamant de Claude Monnet :

L’impressionnisme

ou

les forces vivifiantes de la réalité

Nous verrons comment cet artiste a su, du fait d’une perception qui lui fût tout à fait unique et personnelle, nous restituer au travers de sa peinture toute la grâce et la beauté de la réalité qui l’entourait.

Un petit tour dans les jardins de Monet.

En cette période de grande chaleur estivale, quoi de plus vivifiant aussi que la douce tiédeur de nos amies les fleurs :

 

  • fr
  • en

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 8 autres abonnés