Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

 

 

 

Le type 5 : un élément central

Le type Cinq  jouit d’une place toute particulière dans l’Ennéagramme  même si  cette place n’est  pas visible directement  sur le diagramme de Gurdjieff, contrairement aux autres systèmes en neuf qui lui sont rattachés, comme le système des 9 points du Bagua et des Séphira de l’Arbre de Vie hébraïque , où sa place centrale est on ne peut plus évidente et parlante. ( voir schéma et chapitre 4 )

Pourquoi cette position centrale est cachée aux yeux de l’apprenti ennéagrammien ?  Cela doit avoir  certainement un sens.

L’ennéagramme n’est  t il pas depuis le début de sa création un livre aux 7 sceaux , dont le sens caché  doit  être révélé à celui qui se donne la peine de s’y pencher, pour paraphraser la célèbre phrase de Gurdjieff :  » L’ennéagramme est un symbole universel et chaque science peut être interprétée au travers de lui, et ainsi, pour celui qui sait comment l’utiliser, l’ennéagramme rends les livres et les librairies inutiles. Si une personne isolée dans le désert traçait l’ennéagramme dans le sable, elle pourrait lire les lois éternelles de l’univers, et elle apprendrait chaque fois quelque chose de nouveau qu’elle ignorait complètement auparavant. »

 

pardon, schéma non traduit en français !

 

 

Symbolique du chiffre 5

Penchons nous donc aujourd’hui un peu plus sur ce fameux Type 5 et sur la symbolique du chiffre 5.

Selon différentes traditions que nous allons étudier tout au long de cet article,  le chiffre 5 symbolise  l’Homme dans la plénitude de sa Conscience. Il est symbole d’équilibre et d’ épanouissement.

Nous trouvons  tous les  éléments de la tradition chinoise  (Metal, Eau, Bois, Feu et Terre ) et ayurvédique  ( Terre, Eau, Feu, Air, Espace ) au nombre de 5.

Ce nombre 5 , qui caractérise les éléments,  semble, je cite ici Tenzin Wangyal Rimpoché,  « trop petit par rapport à toute la diversité des choses et des êtres, mais ces 5 éléments se divisent à leur tour à l’infini en ramifications plus subtiles.  Ceci peut par exemple s’appliquer au corps. Il existe cinq appendices majeurs reliés au tronc : deux jambes, deux bras et une tête. Chacun d’eux à son tour se divise en cinq autres, les bras et les jambes en cinq doigts et orteils, la tête en cinq organes sensoriels.  »

On ne peut réduire le monde à ces 5 éléments bien sûr, mais ces 5 éléments reliés à nos 5 sens sont les portes de notre conscience qui nous permettent de réaliser l’unité intérieur entre notre monde physique   (la matière ) et celui  de notre mental ( l’Esprit ) et à ce titre, ce chiffre 5 symbolise très justement  le parachèvement de harmonie et l’équilibre intérieur. Par la maitrise de notre esprit, nous avons maitrise de notre corps et du monde physique qui nous entoure et par une meilleure conscience de notre corps et de nos sens, nous repoussons les limites même  de notre  l’esprit.

 

Le type 5, et la symbolique du  Soleil

 

F Nietzsche, type 5 de l’Ennéagramme

« 

Lorsque Zarathoustra eut atteint sa trentième année, il quitta sa patrie et le lac de sa patrie et s’en alla dans la montagne. il jouit de son esprit et de sa solitude et ne s’en lassa point durant dix années. Mais enfin son cœur se transforma, et un matin, se levant avec l’aurore, il s’avança devant le soleil et lui parla ainsi :

« Ô grand astre ! Quel serait ton bonheur, si tu n’avais pas ceux que tu éclaires !

Voici dix ans que tu viens ici vers ma caverne : tu te serais lassé de ta lumière et de ce chemin, sans moi, mon aigle et mon serpent.

Mais nous t’attendions chaque matin, nous te prenions ton superflu et nous t’en bénissions.

Voici ! Je suis dégoûté de ma sagesse, comme l’abeille qui a amassé trop de miel. J’ai besoin de mains qui se tendent.

Je voudrais donner et distribuer jusqu’à ce que les sages parmi les hommes soient redevenus joyeux de leur folie, et les pauvres, heureux de leur richesse.

Voilà pourquoi je dois descendre dans les profondeurs, comme tu fais le soir quand tu vas derrière les mers, apportant ta clarté audessous du monde, ô astre débordant de richesse !

 

Ce texte merveilleux,  prélude au long poème philosophique  »  Ainsi parla Zarathoustra, » de Nietzsche  , est une illustration admirable de la symbolique du type 5 dans l’Ennéagramme.

Nous verrons au travers des systèmes anciens du taoisme et de la kabbale, que cette  notion  de centrage, d’unité, et d’équilibre est fondamentale dans le type 5. Elle a pour fonction de tout centraliser, pour tout re-dispatcher  autour de lui, à l’instar du soleil dans l’univers, qui concentre à lui seul la chaleur et l’énergie qu’il redistribue aux autres planètes du système solaire.

Il y a dans le mystère du soleil et du ressourcement de l’énergie solaire, tout la symbolique et le mystère propre au type 5 de l’Ennéagramme.

D’où  prend le soleil sa force, sa chaleur, son énergie ?

Le type 5 est à l’image de ce soleil, seul, en équilibre,  au centre de l’univers,  qui concentre et rediffuse toute l’énergie nécessaire à la  course  des planètes et à la vie sur la Terre. Il y a une phénomène d’échanges et d’inter-dépendances constants entre lui et les autres planètes du système.

A l’image du soleil, le type 5 semble seul au milieu de tous et pourtant, peut être est ce ce qui fait dire sans doute à Ichazo qu’il appartient au Domaine des Interactions Sociales, le type 5 a un sens aigu de l’interdépendance de toutes choses. Plus que tous il souffre de ne pas se sentir connecté aux autres, et surtout on pourrait dire  à lui même, quand il a perdu le lien qui le ramène  au centre de lui même, c’est à dire à la  conscience de son être,  à la compréhension de son propre esprit.

. Cette compréhension et ce centrage étant en quelque sorte son oxygène, sa nourriture quotidienne  et la condition sine qua non à son équilibre et à son épanouissement. Lorsque nous avons conscience de ce que nous sommes, ce qui nous sommes, nous ne nous sentons plus seuls.

Plus que tout autre il a besoin de se recentrer, de se reconnecter à son corps ,  à ses sensations pour accéder à un meilleur niveau de compréhension,  de conscience et de connaissance. Cette reconnexion et cet ancrage  au corps  et à lui même sont  indispensables s’il ne veut pas tomber dans l’abime du vide, de la dépersonnalisation, et de la perte d’identité dont il souffre de manière récurrente.

Le Type 5 a besoin, comme le soleil, de se retrouver seul , au centre de son univers, afin de se ressourcer, de se recharger et de pouvoir diffuser à son tour l’énergie de chaleur interne, d’amour et de sagesse dont il a besoin pour s’épanouir, en toute harmonie et équilibre.

Une fois qu’il est ainsi ressourcé et  rechargé, il peut dispenser une énergie extrêmement bénéfique autour de lui, bien qu’il puisse en douter lui même, car souvent il manque de confiance en lui, et pense qu’il est bien peu utile en ce monde.

Sa force,  son besoin de centrage et  d’indépendance,  qui peuvent  le maintenir éloigné des relations sociales dans son aspect non éveillé, peuvent  au contraire être extrêmement inspirants quand il est lui même équilibré et éveillé.

Beaucoup ont souvent attribué le type 5 au Bouddha, ce qui me parait fort judicieux aussi .

 

Little Buddha, film de B Bertolucci

 

Pour illustrer cette notion essentielle de centralité et d’équilibre  dans le type 5, on peut se référer également aux deux systèmes connus de tous, le Bagua et la Kabbale

 

Le type 5 dans le Bagua et la Kabbale

 

Le Bagua: 

 

 

Dans ce système taoiste du Bagua,  vieux de plus de  2500 ans,  nous voyons très clairement  que le 5  est central, au milieu de la forme géométrique.

Il est entouré des huit Trigrammes, chacun correspondant à une direction, une saison de l’année, un élément (figure de gauche ) .

Nous le retrouvons toujours au centre dans le carré Lo Shu ou carré magique, qui est une autre représentation traditionnelle de ces 8 trigrammes  (dessin de droite )

Il est également représenté par le symbole  taoiste du Yin et du Yang, signifiant l’ancrage et l’équilibre parfait  des énergies internes, notions que l’on va retrouver dans la Kabbale également avec la Séphiroth Tipheret, symbolisant à la fois le Soleil,  l’Equilibre et la Beauté dont je parlerai plus bas.

L’astrologie sino-tibétaine définit également ces mêmes Trigrammes,  répartis à la manière de ce Bagua et de ce carré magique,  autour d’un point central, le point 5, représenté par le symbole du Yin et du Yang ce qui porte à 9 le nombre de ces points, appelés également Mewa.

Cette astrologie décrit neuf types de personnalités, calculés sur la base de l’année de naissance, et comme vous pouvez le constater, ces 9 types de personnalités ne sont en rien différents, des 9 types de l’Ennéagramme, ce qui me laisse à penser qu’Ichazo devait certainement connaitre ce système, mais n’en a jamais fait état en ne citant point ses sources.

Voici quelques mots clefs et définition du Mewa 5 dans la système taoiste du Bagua, ce qui nous amène ,  si besoin est, une fois de plus la preuve évidente que l’Ennéagramme ne date pas d’hier … Point besoin de réinventer la roue … comme le dit mon ami Jack.

Le Mewa 5 :

Les personnes qui sont de Mewa 5 sont nés dans dans les années  1932, 1941, 1950, 1959, 1968, 1977, etc..

Nous pouvons être de type 1 ou 7 ou 3, etc…  dans l’ennéagramme et de Mewa 5, mais aussi de type 5 et aussi de Mewa 5, ce qui en accentue notablement les traits, les deux systèmes étant quasi identiques point par point  …

Extrait Robert SAchs : The 9 Star KI system  :

Aspects psychologiques :

Mots-clefs : centrage, suffisance, apathie, manque de confiance, grande endurance aux épreuves, solitude et mécompréhension,   sensation de vide et/ou de plénitude.

Développement spirituel : Contemplation, écoute.

 » Equilibre et intégration de tous les aspects de notre être d’une façon saine et bénéfique. Santé.

La tradition tibétaine voit dans le Mewa 5 les personnes les plus naturellement religieuses. Il existe un lien fort entre eux et leurs ancêtres et ainsi ils devraient faire de cette vénération des ancêtres une part de leur pratique spirituelle,

Les 5 ont un très fort désir de se diriger vers une  vie spirituelle.

Cependant, comme ils sont rapides dans leurs pensées et dans leurs actes de telles personnes peuvent rater des opportunités de croissances et d’apprentissages si celles ci ne sont pas évidentes.

Afin d’approfondir leur compréhension, ils doivent développer une meilleure écoute et prendre du temps à la contemplation.

Ils ont besoin de tranquillité pour équilibrer leur nature agitée.

Les 5 sont sensibles à la musique qui est utile dans leur développement spirituel. Elle leur permet de prendre le recul nécessaire dont ils ont besoin dans leur vie.

Ces personnes sont naturellement altruistes, cependant ils sont parfois bourrus.

Leur altruisme passe souvent inaperçu parce qu’ils trouveront une solution aux problèmes des autres par des moyens inhabituels et souvent parfaits.

Par conséquent les autres pourront rejeter l’aide qu’il leur offre, ou ne pas apprécier pleinement ce que les 5 ont fait pour eux.

De tous les mewas, le 5 est le plus mécompris et malaimé juste parce qu’il est lui même.

ll est conseillé pour de telles personnes de pratiquer les vertus de la patience, de la tolérance et de l’humilité afin d’adoucir leur caractère et aider à améliorer les difficultés qui peuvent survenir entre les autres et eux.  »

 

L’Arbre de Vie : 

 

 

 

Nous voyons dans l’arbre de Vie,  la séphiroth  centrale nommé Tiphereth ,

Elle est, pareillement au point  central du Yin et du Yang dans le  Bagua,  placée au centre du système.

Semblable au moyeu dans le centre des rayons d’une roue, elle agit comme un catalyseur, interagissant avec l’ensemble du système et des autres Séphira avec lesquelles  elle est directement liée. Elle maintient la cohésion,  l’unité et l’harmonie parfaite  du système , la Torah parle également d’inter-inclusion pour cette Séphiroth , dans laquelle  chaque aspect d’une chose reflète toutes les autres parties, comme dans un hologramme.

Elle  correspond à la conscience du « moi, » du « je » , à un niveau personnel, et elle  nous met en contact avec ce que nous sommes vraiment.

Elle nous permet de découvrir notre véritable identité et contribue à nous libérer des conditionnements extérieurs et à développer notre libre arbitre.

Cette Séphiroth  est selon la Tradition reliée au Soleil et représente l’Harmonie, l’Equilibre, la Beauté, notion que nous trouvons déjà dans le symbole taoiste du Yin et Yang , pour le point central du  5 .

Voici quelques mots clefs la résumant :

Tipheret : La Beauté, l’Harmonie

Symbole : la Croix

Archétype : Un jeune enfant

Planète : soleil

Vertu : Dévouement au Grand Œuvre

Vice : Orgueil

Ombre : Vide

Illusion : Identification

Essence du chemin: centralité, totalité

Expérience spirituelle : Vision de l’harmonie des choses.

Aspects positifs : Unification. Cohésion.  Centrage.  Ancrage. Equilibre. Harmonie. Plénitude. Organisation. Discernement et sagesse. Combinaison et réconciliation des contraires. On rayonne sa propre lumière. Profondeur et authenticité. Capacité à commander, à diriger et à gouverner.     

Aspects négatifs : Forces de dissociation,  de séparation et de désintégration. Dualité. Antagonisme. Ambivalence. Incapacité à exprimer ses valeurs profondes et véritables. Orgueil. Autosuffisance. S’illusionne sur  lui même. Identité faible. Manque d’affirmation et de confiance en soi.

 

Tipheret et le type 5 de l’Ennégramme :

Si nous suivons l’ordre traditionnel , nous trouvons Kether associé au type 9, Hochmah au type 1, Binah au type 2, Hesed au type 3, Géburah au type 4 et enfin Tiphéreth au type 5 de l’Ennégramme.

Cette sphère est selon  nos travaux dévolue au type 5 de l’Ennéagramme, dans lequel elle trouve sa parfaite réplique.

Ici la définition du type 5 selon le  fondateur de l’Ennéagramme dit de la Personnalité, Oscar Ichazo :

 L’OBSERVATEUR.

Il est fixé dans le domaine de l’interaction sociale et se manifeste comme quelqu’un qui cherche à voir sans être vu. II a des antennes perceptives très développées mais, refusant de courir le risque de l’implication personnelle, il s’abrite derrière le masque de la sociabilité feinte ou du cynisme.

Le CINQ (l’Observateur/radin) est enraciné physiologiquement dans le système de protection (peau et système lymphatique) qui régit dans la psyché la « fonction du temps » correspondant à « notre besoin d’être aimé », car au début de la vie, le développement de cette fonction est lié à l’action de la mère, en particulier dans les soins et caresses qu’elle prodigue, à même la peau, à son nourrisson. Si cette action a été déficiente, il risque d’en résulter pour l’enfant une certaine fragilité constitutionnelle, de la torpeur et des sentiments de frustration et d’isolement qui marqueront profondément son psychisme et sa sociabilité. Sa passion est l’avarice, mais c’est surtout de ses sentiments qu’il est avare car il les garde à l’intérieur et a peur d’en faire part à autrui. Sa position de retrait fait de lui un observateur si attentif du jeu social qu’il peut arriver à connaître parfaitement les mécanismes sociaux et à devenir alors capable de s’intégrer dans la société pour y jouer son rôle pleinement mais avec détachement, c’est-à-dire sans rester identifié à ce rôle.

Le CINQ a peur de ne pas en savoir assez pour se débrouiller dans la vie. Cela le conduit à avoir une attitude d’observation et de retrait par rapport aux au­tres (domaine de l’interaction sociale), car il préfère étudier et réfléchir que s’engager dans le jeu social qui a toujours pour lui quelque chose d’inquiétant.

Détachement : quand nous réalisons notre vraie nature en profondeur, nous devenons spontanément et sans effort détaché de ce qui n’est pas notre vraie nature.

Omniscience : l’expérience qu’il y a une ample disponibilité de connaissance et une abondance d’énergie pour chacun.

 

Le type 5 selon l’enseignante soufie Laleh Bakhtiar :

Aspects négatifs : Apathie devant la nourriture, le sexe, gagner sa vie. En retrait de la vie. Ralentissement des appétits. Contrôle de soi excessif (ascétisme). Ressentiment. Suffisance. Désespoir. Dissimulation. Impassible. Indifférent. Absence d’émotions. Asocial. Manque de vitalité. Paresseux. Manque du désir nécessaire. Avarice. Pingrerie. Obstiné. Têtu.

 

 

La Prajnaparamita

La Prajna Paramita et le type 5

Je finirai cette  présentation du type 5 en disant qu’il  correspond également selon nos travaux à la 6e Paramita (Vertu ) du bouddhisme Mahayana et Vajrayana

Paramita veut dire en sanskrit un vertu menée à sa perfection, cette perfection nous menant au delà,  sur une autre rive (para ).

Cette 6e Paramita, appelée  Prajnaparamita, signifie en sanscrit , une  connaissance, une sagesse menée à sa perfection, Jna signifiant savoir, connaitre, et pra , excellement,

Prajna paramita signifie connaitre , savoir parfaitement.

Elle correspond à la sagesse, la connaissance ultime qui est essentiellement de comprendre la réalité comme elle est, sans être guidé et illusionné  par elle. Comprendre la vraie nature de notre esprit et des phénomènes tels qu’ils sont, à savoir  dénués de toute existence propre, sans origine, base ou fondement.

Il s’agit de connaitre la vérité ultime,  l’ultime aspect  de la sagesse .

 

Schéma des 10 Paramitas bouddhistes en lien avec les 9 types de l’Ennéagramme (la 10 e Paramita englobant les 9 précédentes )

 

,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • fr
Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 6 autres abonnés