Le blog de l'Institut M.A.R.I.E.

Une nouvelle vision de l’ennéagramme…

  

balcon

Bonjour à tous !

Pour ceux qui désirent  bénéficier de quelques conseils pratiques et exercices en ligne au sein d’un petit groupe , vous pouvez également vous joindre à nous sur notre nouveau groupe FB : « Enneagram and Integrative Typology »

Ce petit groupe est en langue anglaise, et est constitué pour la plupart de personnes de différents pays, France, Etats- Unis, Argentine, Espagne, Allemagne, Grèce, Belgique, Angleterre et d’autres encore… et aussi de différentes écoles d’Enneagramme : SAT/Naranjo, Katherine et David Fauvre, Riso Hudson, and others…

Sentez vous libre de commenter ou de proposer des cas même si vous ne maitrisez pas complètement cette langue, ce qui est, rassurez vous, aussi mon cas…et une bonne occasion pour moi de m’améliorer aussi 🙂

Vous pouvez également être tenus informés de nos différentes activités via la page FB de notre Institut MARIE

systeme-lutte-ou-fuiteLa théorie du renforcement sensitif (Gray, 1970 – Gray & McNaughton, 2000) postule l’existence de trois systèmes neurobiologiques: le système comportemental d’approche-SCA-, le système comportemental d’évitement – SCE- et le système comportemental d’inhibition – SCI.

Ce modèle a été très influent à la fois dans la psychologie de la personnalité à laquelle il fournit une base neurobiologique de certains traits comme l’extraversion ou le névrotisme, et à la psychologie clinique où des états comme le trouble dépressif majeur ou le trouble anxiété généralisé peut être modélisé à partir de différences dans la sensibilité de base de l’un ou plus parmi ces trois systèmes.

Les humains comme les mammifères font preuve de réponses comportementales innées fonction du type de stimulus: attractif, aversif ou inconnu.

  • Le SCA est basé sur l’émotion de désir
  • Le SCE est basé sur l’émotion de colère
  • Le SCI est basé sur l’émotion d’anxiété

Le Système Comportemental d’Evitement – SCE

Le SCE régit les réponses rapides aux stimuli conditionnés ou inconditionnés, qui sont menaçant ou défavorable, tels que la douleur, le bruit, et représente globalement la prédisposition à éviter la douleur. Les trois réponses de ce systèmes ont été qualifiées par les auteurs anglo-saxons des 3 F –fight, flight, freeze, c’est-à-dire, fuite, combat et sidération.

Le Système Comportemental d’Approche -SCA

Le SCA représente les essais fonctionnels pour rechercher des récompenses, comme la prédilection envers des expériences nouvelles, des comportements spontanés, des activités excitantes et globalement la prédisposition d’être attiré vers le plaisir.

Le Système Comportement d’Inhibition – SCI

Le SCI est impliqué dans la détection et la résolution des conflits entre le SCE et le SCA quand il existe des entrées simultanées dans les deux systèmes. C’est un système basé sur l’anxiété qui est activé lors de situations d’incertitude (quoi faire ?) et qui indique et facilite la détection et la résolution de conflits pour permettre à l’organisme de retourner à un état de non conflit. Ainsi quand un rat se risque en dehors de sa cachette pour rechercher sa nourriture il doit évaluer le risque vital de se faire attraper par un prédateur. Dans ce cas le SCI inhibe à la fois le SCA et le SCE et tend à augmenter son attention, sa vigilance jusqu’à ce qu’il ait évalué et jugé la situation. Alors il prend une décision d’aller vers la recherche de nourriture ou de fuir le danger. Le comportement est vigilant, précautionneux et attentif. Subjectivement chez les humains cet état peut être expérimenté comme du soucis ou des ruminations, avec l’impression d’un danger possible.

Le lien avec l’ennéagramme est le suivant:

  • Centre instinctif = SCI
  • Centre émotionnel = SCE
  • Centre mental = SCA

Si l’on prend le centre mental/SCA – système comportemental d’approche-, le point 7 représente l’hypersensibilité envers la recherche du plaisir (gloutonnerie), le point 5 son hyposensibilité (rétention du plaisir par peur de le perdre) et le point 6 sa paralysie (trouble de l’attachement et de la sécurité affective).

The Eysenck Personality Inventory (EPI) measures two pervasive, independent dimensions of personality, Extraversion-Introversion and Neuroticism-Stability, which account for most of the variance in the personality domain. Each form contains 57 « Yes-No » items with no repetition of items. The inclusion of a falsification scale provides for the detection of response distortion. The traits measured are Extraversion-Introversion and Neuroticism. Continuer la lecture

Grenouille

La Fille du Roi et la Grenouille.

Conte de Grimm.

Il y a très longtemps, en des temps que je pourrais qualifier maintenant d’anciens, mon maître nous racontât l’histoire de la Princesse et de la Grenouille.

Nous venions de terminer une fastidieuse retraite de méditation, en silence et à la faveur de notre concentration ainsi renouvelée, il choisit un soir, où également épuisés nous n’avions plus guère le choix que de l’écouter, mi attentifs, mi amusés, mais nous restions là, sagement à écouter.

Je m’étais allongée, la tête reposant sur mon coussin de méditation, mes jambes, il faut le dire, avait souffert des premiers efforts d’une pratique soutenue.

Je venais de rencontrer mon maître, un long chemin s’ouvrait devant moi et cette histoire il l’avait longuement préparée. C’est du moins ce qui m’apparût quand, alors qu’il racontait, il m’observait , me souriait, et m’observait à nouveau…

Continuer la lecture

 

baudelaire

Les Bienfaits de la Lune :

« 
La Lune, qui est le caprice même, regarda par la fenêtre pendant que tu dormais dans ton berceau, et se dit: « Cette enfant me plaît. »
Et elle descendit moelleusement son escalier de nuages et passa sans bruit à travers les vitres. Puis elle s’étendit sur toi avec la tendresse souple d’une mère, et elle déposa ses couleurs sur ta face. Tes prunelles en sont restées vertes, et tes joues extraordinairement pâles. C’est en contemplant cette visiteuse que tes yeux se sont si bizarrement agrandis; et elle t’a si tendrement serrée à la gorge que tu en as gardé pour toujours l’envie de pleurer.
Cependant, dans l’expansion de sa joie, la Lune remplissait toute la chambre comme une atmosphère phosphorique, comme un poison lumineux; et toute cette lumière vivante pensait et disait: « Tu subiras éternellement l’influence de mon baiser. Tu seras belle à ma manière. Tu aimeras ce que j’aime et ce qui m’aime: l’eau, les nuages, le silence et la nuit; la mer immense et verte; l’eau uniforme et multiforme; le lieu où tu ne seras pas; l’amant que tu ne connaîtras pas; les fleurs monstrueuses; les parfums qui font délirer; les chats qui se pâment sur les pianos et qui gémissent comme les femmes, d’une voix rauque et douce!
« Et tu seras aimée de mes amants, courtisée par mes courtisans. Tu seras la reine des hommes aux yeux verts dont j’ai serré aussi la gorge dans mes caresses nocturnes; de ceux-là qui aiment la mer, la mer immense, tumultueuse et verte, l’eau informe et multiforme, le lieu où ils ne sont pas, la femme qu’ils ne connaissent pas, les fleurs sinistres qui ressemblent aux encensoirs d’une religion inconnue, les parfums qui troublent la volonté, et les animaux sauvages et voluptueux qui sont les emblèmes de leur folie. »
Et c’est pour cela, maudite chère enfant gâtée, que je suis maintenant couché à tes pieds, cherchant dans toute ta personne le reflet de la redoutable Divinité, de la fatidique marraine, de la nourrice empoisonneuse de tous les lunatiques.
 »

Lorqu’une Lune magnifiée en Cancer et en maison XI rejoint en aspects harmonieux (trigone ) un puissant Neptune en Poissons dans la maison des unions et du mariage !!… Quelle configuration magique et porteuse de tant d’images vraies, fortes et poétiques !

Quel type dans l’ennéagramme ?

 

Devant une telle sensibilité et puissance de l’imagination, n’importe quelle personne ayant étudié l’ennéagramme opterait sans aucun doute pour un type du centre de l’émotion (234 ), en particulier le 4 dit également le Romantique ou Tragico-Romantique, voire un type 6, mais comme vous le savez, nos typages ne correspondent point avec ceux des écoles américaines et françaises…

Selon nos travaux de recherches le centre principal de Baudelaire se situe dans celui que les Sufis appellent le centre de la Raison ou de la Cognition (891 ), sur le point de dysfonction de celui ci en excès, c’est à dire le 1.

Selon O Ichazo le type 1 correspond au domaine des Sentiments :
« Le UN est fixé dans le domaine des sentiments et se manifeste comme une personne insatisfaite, pleine de ressentiments et de critiques envers toute chose. Attitude froide et sévère, avec une tendance à juger que rien ni personne n’est assez parfait.

Le UN (le Perfectionniste/rancunier) est symboliquement enraciné dans le système nerveux cen­tral correspondant à l’instinct d’adaptation qui permet « notre harmonie avec le monde ». Cette prééminence du plan intellectuel tend à lui faire croire que la pensée peut tout régir, y compris le monde fluide des sentiments, ce qui est absolument impossible. Cette contradiction est au cœur de ce type et lui donne une attitude extérieure de raideur ou d’insensibilité caractéristique : ne parvenant pas à exprimer ses sentiments négatifs, il ne peut pas exprimer non plus ses sentiments positifs. C’est ainsi qu’il arrive à nourrir en lui la passion de la colère, mais une colère souvent contenue qui va augmenter sa rigidité. Il va donc compenser cette fragilité ou inadaptation émotionnelle par un souci de « bien faire » poussé au plus haut point, car il cherche toujours la faute, jugeant autrui constamment, exigeant droiture et honnêteté. Il a besoin de développer en lui la vertu de patience et de sérénité, c’est-à-dire de calme émotionnel, pour arriver à habiter l’univers des émotions et des sentiments sans en avoir peur ; il doit également parvenir à utiliser son perfectionnisme comme un goût du travail bien fait et de la minutie qui peut devenir une grande qualité si elle est mise au service d’une cause transcendant l’ego.

 

Selon nos travaux le type 1 est un schéma d’Imperfection et de Rebellion , aussi nous pouvons trouver au sein de ce même type autant  de personnes « sages » et contrôlées que débridées, voir anarchiques et rebelles.

L’ensemble de la vie de Baudelaire et de son oeuvre nous indique une personnage écorché vif, rebelle et révolté.

Critique acerbe et sarcastique, son idéal de beauté reste à fleur de peau tout le long de son oeuvre…

La présence du type 4 dans sa configuration s’explique par sa cofixation conjointe à la flèche 4 de son type 1 (voir schéma ) :

 

Un portrait plus détaillé sera publié sur notre site

Voici sa configuration enneagrammique :

Centre principal : Instinct

Type principal : type 1

Aile : 2

Cofixations : 4 et 6

 

De quel type de l’ennagramme pouvait bien être W A Mozart ?

Les portraits d’époque dont nous disposons nous donnent bien quelques indications, sa vie bien sûr.

Si vous désirez vous faire une opinion du type enneagrammique de Mozart, je vous recommande le  très réussi  film de Milos Forman.

Le rôle de Mozart est interprété par le très enjoué Tome Hulce,  qui  le décrit à merveille. Il devient très e facile de remonter jusqu’à lui et de confirmer le type 7 pour lui.

Il est peu courant  également d’avoir la chance de voir un acteur interpréter une personnalité célèbre et d’être du même type que lui.

Est à dire que le succès du film tient à cette surprenante ressemblance… enneagrammiquement  parlant…

Pour ceux qui n’ont jamais le film, voici un extrait :

 

 et un portrait de Mozart lui même

mozart

 

 

 

Les 4 éléments hippocratiques … Une nouvelle trouvaille ?  Une de plus, oui, on pourrait presque dire… et de taille

Les 4 éléments hippocratiques trouvent leur parfaite correspondances avec … les 9 types de l’ennéagramme

Un prochain  article consacré à ce sujet sera publié prochainement  sur le magazine américain « Enneagram Monthly ».

Comment les éléments de L’Air, du Feu, de  la Terre et de l’Eau, réciproquement le Sanguin, le Bilieux (ou cholérique), le Mélancolique et le flegmatique sont  répartis dans l’Enneagramme  et comment ces 4 éléments  Hippocratiques viennent se conjuguer avec les 5 éléments taoistes. Comment combiner les 5 avec le 4, quel est cet élément manquant ? … Frédéric nous a déniché une superbe piste, comme à son habitude, qui rend le modèle complet, intelligible et fascinant !!!

 

Veuillez nous excuser, nous n’avons trouvé qu’une illustration en anglais !

 

 

personality-and-individual-differences

Portrait Georges Clairin

 

Configuration de Sarah Bernhardt ( 1844-1923 ) :

Pour nous, le type de Sarah Bernhardt ne saurait être le type 4, dans lequel il eût été très tentant de classer cette grande tragédienne, surnommée « La voix d’or « ,  mais le type 7 de l’ennéagramme :

Centre : Mental

Type 7

Aile : type 8

Cofixations : type 4, et type 8

Soustypes/Elements : Air/Feu

 

1 2 3 7