Le blog de l'Institut M.A.R.I.E.

Une nouvelle vision de l’ennéagramme…

  

balcon

Bonjour à tous !

Pour ceux qui désirent  bénéficier de quelques conseils pratiques et exercices en ligne au sein d’un petit groupe , vous pouvez également vous joindre à nous sur notre nouveau groupe FB : « Enneagram and Integrative Typology »

Ce petit groupe est en langue anglaise, et est constitué pour la plupart de personnes de différents pays, France, Etats- Unis, Argentine, Espagne, Allemagne, Grèce, Belgique, Angleterre et d’autres encore… et aussi de différentes écoles d’Enneagramme : SAT/Naranjo, Katherine et David Fauvre, Riso Hudson, and others…

Sentez vous libre de commenter ou de proposer des cas même si vous ne maitrisez pas complètement cette langue, ce qui est, rassurez vous, aussi mon cas…et une bonne occasion pour moi de m’améliorer aussi 🙂

Vous pouvez également être tenus informés de nos différentes activités via la page FB de notre Institut MARIE

 

 

Selon différentes approches psychologiques modernes (nous basons ce document sur les travaux de William Glasser et ceux de Jeffrey Young, mais il y en a bien d’autres) l’enfant vient au monde en ayant cinq besoins essentiels : survie (nourriture, vêtement, chaleur, …), connexion, guidance, croissance et spontanéité.

Nous avons relié ces 5 besoins aux 5 tempéraments de la médecine chinoise et aux 5 tempéraments hippocratiques.

Connaître le tempérament de son enfant va permettre de mieux ajuster le type d’éducation dont il a besoin pour une croissance psycho-affective harmonieuse.

Si le besoin n’est pas comblé chez l’enfant de façon équilibrée (ni trop, ni trop peu), l’individu développera à l’âge adulte des comportements compensatoires.

Par exemple, si le besoin d’amour et de lien n’est pas comblé, à l’âge adulte l’individu aura tendance à avoir un besoin excessif d’indépendance et à avoir du mal à s’ouvrir à l’autre sans peur (qu’on l’envahisse ou qu’on le laisse).

L’enfant dont les besoins ont été sainement comblé pourra atteindre la maturité physique, émotionnelle, mentale et spirituelle et aura la capacité de nouer des relations matures avec un partenaire de vie et d’éduquer ou combler les besoins de ses enfants de façon saine et équilibrée.

Mais soyons réalistes, et comme le disait Freud, le métier de parent étant le plus difficile au monde, la plupart d’entre nous arrivons à l’âge adulte avec des besoins insatisfaits ou frustrés et la maturité s’acquiert par un travail sur soi. Ainsi, quand nous sommes parents le plus beau cadeau que nous puissions faire à nos enfants est d’effectuer un travail sur soi de maturation (physique, émotionnel, mental et spirituel) ce qui permettra de pouvoir combler les besoins de nos enfants de façon saine.

Voici un tableau représentant ces cinq besoins en lien avec les tempéraments hippocratiques, les éléments de la médecine chinoise et les types de l’ennéagramme.

 

Tempérament Eléments Besoin Apprentissage Types de l’ennéagramme
Supine Terre Liberté d’exprimer ses besoins et ses émotions Etre à l’écoute des besoins des autres 9
Mélancolique Métal Connection, attachement sécurisant Indépendance 5 et 4
Flegmatique Eau Guidance Autonomie efficience 6 et 3
Sanguin Bois Croissance Limites, réciprocité 7 et 2
Bilieux Feu Spontanéité Contrôle 8 et 1

 

Nous utilisons l’ordre naturel dit d’engendrement de la médecine chinoise : La Terre nourrit le Métal, qui nourrit l’Eau, puis le Bois et le Feu, etc…

L’intérêt de connaître le tempérament de l’enfant, permet de connaître sur quel besoin nous avons en tant que parents à porter particulièrement notre attention et nos soins.

L’enfant supine (Terre – Type 9) demande une attention particulière à son besoin d’exprimer librement ses besoins et ses émotions sans crainte de la colère, de la réprobation ou du rejet de l’adulte. Il s’agit de donner à l’enfant un espace d’ouverture et d’expression dans une acceptation inconditionnelle de ce qu’il est et de ce qu’il ressent.  Cette liberté d’expression émotionnelle doit aller de pair avec l’apprentissage de l’écoute et du respect des besoins d’autrui. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin d’exprimer ses propres besoins et l’apprentissage de l’attention au besoin des autres.

L’enfant mélancolique (Métal – Types 4 et 5) demande une attention particulière à son besoin d’amour, de lien et d’attachement sécurisant, de connexion et d’appartenance. Ce besoin doit être comblé tout en respectant aussi son besoin d’indépendance et d’intimité. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de connexion et l’apprentissage de l’indépendance.

L’enfant flegmatique (Eau – Types 6 et 3)demande une attention particulière à son besoin de guidance (lui donner des explications, répondre à ses questionnements,…). Cette guidance doit être suffisante (présence, explication des dangers) sans être étouffante (tout faire à sa place par peur qu’il lui arrive quelque chose) pour lui permettre de devenir autonome et efficient dans les diverses situations de la vie. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de guidance et l’apprentissage de l’autonomie.

L’enfant sanguin  (Bois – Types 7 et 2)demande une attention particulière à son besoin de croissance (l’expansion, la curiosité, la connaissance, la satisfaction des plaisirs, la possibilité de dire non, …) qui ne doit pas être inhibée au bénéfice du territoire de l’autre, et qui doit être également respectueuse du territoire de l’autre (ne pas être envahissante). La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de croissance et l’apprentissage des limites et de la réciprocité.

L’enfant bilieux  (Feu – Types 8 et 1) demande une attention particulière à son besoin de spontanéité. Il a besoin qu’on l’encourage à jouer, être spontané, à suivre son inclination naturelle, exprimer ses joies et ses passions mais en même temps il a besoin qu’on lui apprenne à être responsable, à contrôler ses excès d’impulsions. La maturité résulte de l’équilibre entre le besoin de spontanéité et l’apprentissage du contrôle et des responsabilités.

 

systeme-lutte-ou-fuiteLa théorie du renforcement sensitif (Gray, 1970 – Gray & McNaughton, 2000) postule l’existence de trois systèmes neurobiologiques: le système comportemental d’approche-SCA-, le système comportemental d’évitement – SCE- et le système comportemental d’inhibition – SCI.

Ce modèle a été très influent à la fois dans la psychologie de la personnalité à laquelle il fournit une base neurobiologique de certains traits comme l’extraversion ou le névrotisme, et à la psychologie clinique où des états comme le trouble dépressif majeur ou le trouble anxiété généralisé peut être modélisé à partir de différences dans la sensibilité de base de l’un ou plus parmi ces trois systèmes.

Les humains comme les mammifères font preuve de réponses comportementales innées fonction du type de stimulus: attractif, aversif ou inconnu.

  • Le SCA est basé sur l’émotion de désir
  • Le SCE est basé sur l’émotion de colère
  • Le SCI est basé sur l’émotion d’anxiété

Le Système Comportemental d’Evitement – SCE

Le SCE régit les réponses rapides aux stimuli conditionnés ou inconditionnés, qui sont menaçant ou défavorable, tels que la douleur, le bruit, et représente globalement la prédisposition à éviter la douleur. Les trois réponses de ce systèmes ont été qualifiées par les auteurs anglo-saxons des 3 F –fight, flight, freeze, c’est-à-dire, fuite, combat et sidération.

Le Système Comportemental d’Approche -SCA

Le SCA représente les essais fonctionnels pour rechercher des récompenses, comme la prédilection envers des expériences nouvelles, des comportements spontanés, des activités excitantes et globalement la prédisposition d’être attiré vers le plaisir.

Le Système Comportement d’Inhibition – SCI

Le SCI est impliqué dans la détection et la résolution des conflits entre le SCE et le SCA quand il existe des entrées simultanées dans les deux systèmes. C’est un système basé sur l’anxiété qui est activé lors de situations d’incertitude (quoi faire ?) et qui indique et facilite la détection et la résolution de conflits pour permettre à l’organisme de retourner à un état de non conflit. Ainsi quand un rat se risque en dehors de sa cachette pour rechercher sa nourriture il doit évaluer le risque vital de se faire attraper par un prédateur. Dans ce cas le SCI inhibe à la fois le SCA et le SCE et tend à augmenter son attention, sa vigilance jusqu’à ce qu’il ait évalué et jugé la situation. Alors il prend une décision d’aller vers la recherche de nourriture ou de fuir le danger. Le comportement est vigilant, précautionneux et attentif. Subjectivement chez les humains cet état peut être expérimenté comme du soucis ou des ruminations, avec l’impression d’un danger possible.

Le lien avec l’ennéagramme est le suivant:

  • Centre instinctif = SCI
  • Centre émotionnel = SCE
  • Centre mental = SCA

Si l’on prend le centre mental/SCA – système comportemental d’approche-, le point 7 représente l’hypersensibilité envers la recherche du plaisir (gloutonnerie), le point 5 son hyposensibilité (rétention du plaisir par peur de le perdre) et le point 6 sa paralysie (trouble de l’attachement et de la sécurité affective).

Grenouille

La Fille du Roi et la Grenouille.

Conte de Grimm.

Il y a très longtemps, en des temps que je pourrais qualifier maintenant d’anciens, mon maître nous racontât l’histoire de la Princesse et de la Grenouille.

Nous venions de terminer une fastidieuse retraite de méditation, en silence et à la faveur de notre concentration ainsi renouvelée, il choisit un soir, où également épuisés nous n’avions plus guère le choix que de l’écouter, mi attentifs, mi amusés, mais nous restions là, sagement à écouter.

Je m’étais allongée, la tête reposant sur mon coussin de méditation, mes jambes, il faut le dire, avait souffert des premiers efforts d’une pratique soutenue.

Je venais de rencontrer mon maître, un long chemin s’ouvrait devant moi et cette histoire il l’avait longuement préparée. C’est du moins ce qui m’apparût quand, alors qu’il racontait, il m’observait , me souriait, et m’observait à nouveau…

Continue reading

 

De quel type de l’ennagramme pouvait bien être W A Mozart ?

Les portraits d’époque dont nous disposons nous donnent bien quelques indications, sa vie bien sûr.

Si vous désirez vous faire une opinion du type enneagrammique de Mozart, je vous recommande le  très réussi  film de Milos Forman.

Le rôle de Mozart est interprété par le très enjoué Tome Hulce,  qui  le décrit à merveille. Il devient très e facile de remonter jusqu’à lui et de confirmer le type 7 pour lui.

Il est peu courant  également d’avoir la chance de voir un acteur interpréter une personnalité célèbre et d’être du même type que lui.

Est à dire que le succès du film tient à cette surprenante ressemblance… enneagrammiquement  parlant…

Pour ceux qui n’ont jamais le film, voici un extrait :

 

 et un portrait de Mozart lui même

mozart

 

 

 

Les 4 éléments hippocratiques … Une nouvelle trouvaille ?  Une de plus, oui, on pourrait presque dire… et de taille

Les 4 éléments hippocratiques trouvent leur parfaite correspondances avec … les 9 types de l’ennéagramme

Un prochain  article consacré à ce sujet sera publié prochainement  sur le magazine américain « Enneagram Monthly ».

Comment les éléments de L’Air, du Feu, de  la Terre et de l’Eau, réciproquement le Sanguin, le Bilieux (ou cholérique), le Mélancolique et le flegmatique sont  répartis dans l’Enneagramme  et comment ces 4 éléments  Hippocratiques viennent se conjuguer avec les 5 éléments taoistes. Comment combiner les 5 avec le 4, quel est cet élément manquant ? … Frédéric nous a déniché une superbe piste, comme à son habitude, qui rend le modèle complet, intelligible et fascinant !!!

 

Veuillez nous excuser, nous n’avons trouvé qu’une illustration en anglais !

 

 

personality-and-individual-differences

Portrait Georges Clairin

 

Configuration de Sarah Bernhardt ( 1844-1923 ) :

Pour nous, le type de Sarah Bernhardt ne saurait être le type 4, dans lequel il eût été très tentant de classer cette grande tragédienne, surnommée « La voix d’or « ,  mais le type 7 de l’ennéagramme :

Centre : Mental

Type 7

Aile : type 8

Cofixations : type 4, et type 8

Soustypes/Elements : Air/Feu

 

Voir la vie se dérouler depuis un balcon peut représenter certains agréments. Vu d’en bas, le tableau n’est pas mal non plus .

 


 

Georges Clairin, peintre orientaliste (1843-1919 )

Centre mental : type 5

Aile : Type 4

Cofixations : type 4 et type 1

Soustypes/Elements : Air/Feu

 


 » C’est par les pleurs du ciel que naissent cent jardins aux sourires éclatants.  » Rûmi

 

Ostad-Mahmoud-Farshchian9

Enora Malagré : type 2, aile 1      Alizée : type 3 (pas d’aile pour les 3)     Jennifer Lawrence : type 7, aile 8          Prince Harry : type 4, aile 5,              Lady Gaga : type 2, aile 1        Karl Lagerfeld : type 5, aile 4

 

 


1 2 3 6