Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

Archives mensuelles : janvier 2014

 

129666877187[1]

 

Le signe du Cheval

Le signe du Cheval prédispose la personne née lors de cette année à une grande intelligence des rapports humains et sociaux, une faculté innée à intégrer  et valoriser les valeurs du Beau et de l’Humain dans toutes les situations de la vie.

Très proche par certains côtés du signe occidental du Sagittaire,  on remarquera chez ces personnes  une forme de noblesse et de grandeur d’âme.

Eprises de liberté et de grands accomplissements, ces personnes, individualistes et esthètes de nature, savent aller de l’avant et faire profiter les autres de leurs incroyables facultés d’intelligence et d’adaptation. Au grand galop, elles peuvent nous emmener très loin dans la réalisation de notre vraie nature et de  nos projets  On trouve parmi ce signe de nombreux découvreurs de talents et de prestigieux artistes, sans compter bien sûr des décideurs d’entreprises et novateurs de renom.

Le Mewa 4.

L’année 2014 correspond au  Mewa 4 dans l’astrologie sino-tibétaine, connue aussi sous le nom de BAGUA.

Le  point/Mewa 4  correspond au secteur des ressources et du potentiel chez l’individu, lui conférant à un fort besoin d’émergence, d’individualité, et d’originalité, tout comme son jumeau de l’ennéagramme dont il est l’absolue réplique !

Associée au signe du Cheval, on peut en déduire que cette année sera très favorable à de nouveaux projets, tout aussi originaux que spontanés dans leur émergence . Rien ni personne ne retiendra plus ce Cheval fougueux et épris de liberté, il faudra une bonne dose d’exutoire pour permettre à ce Cheval plein d’énergie et de ressources d’extérioriser et de finaliser tout son immense réservoir d’idées et de créativité !

Tout comme le Cheval, le point 4 est fortement épris de liberté et difficilement disciplinable.

On peut facilement imaginer que le cheval 4  ne se laissera pas monter si facilement, … à moins qu’il ne rencontre son cavalier idéal, avec lequel ils chevaucherons ensemble d’insoupçonnables espaces , dans une des plus belles aventures qu’il ne soit donné à l’homme, celle de la créativité !

 

Les années de Mewas 4 sont :  1942, 1951, 1960, 1969, 1978,  etc, tous les 9 ans.

Attention, c’est dans l’ordre inverse du sens de la marche ! : 2013, mewa 5, 2012, mewa 6, 2015, mewa 3, etc …

Ennéagrammiens de tous poils, à vos calculettes !

Les 9 Mewas de l’astrologie sino-tibétaine sont la réplique parfaite des 9 types de l’ennéagramme, mais agissent sur un plan différent.

Par exemple vous pouvez être de type 7 dans l’ennéagramme et de Mewa 3 dans le Bagua, comme Obama, par exemple, ou de type 7 et de mewa   2 ou 9 .

Ou de type 3 et de mewa 7, comme Marion Cotillard.

Ou de type 1 et de Mewa 7 ou 5 ou 6, etc…

Bien sûr vous pouvez cumuler les deux, comme Dany Boon, de type 7 et de mewa 7, ou comme Christophe Lambert de même type et mewa 7, etc…

A suivre…

 

 


 

Un peu tristounet en ce moment, cette pluie !

Quelques brassées de fleurs , de couleur et de gaité  en attendant le printemps !

Et une citation de Chögyam Trungpas pour illustrer le tout !

 » La bonté se compare à une composition florale, avec ses propres contrastes, son harmonie intérieure. L’équilibre est parfait, à la fois invitant et intrépide. Il n’y a pas de préméditation; elle arrive instantanément : la bonté primordiale. »  Chögyam Trungpa

 

 fleurs 1

 

 

 

 



Rumi’s Original Sufi Ennéagramm (R.o.s.e )


L’enseignante et psychologue clinicienne irano-américaine vient de publier un ouvrage d’une rare et précieuse compréhension.

Selon cette enseignante  soufie  l’ennéagramme était déjà connu du grand poète et mystique  Jalal Al Din Rumi.

S’appuyant sur un texte appelé :  » Histoire d’un contentieux entre un mari et son épouse  » elle en décode chacun des sens cachés à la lumière de l’ennéagramme soufi, dont elle est depuis de nombreuses années l’émérite spécialiste.

Afin de mieux comprendre ce texte,  il est nécessaire de bien connaître les principes fondamentaux de cet ennéagramme dont vous trouverez quelques éléments au chapitre sur les 3 centres.

Vous trouvez aussi quelque unes de ces notions dans le dernier article paru dans EM sous le nom de : « Conversation avec Laleh Bakhtiar « . Voir également sa traduction en français auprès de Fabien Chabreuil.

Elle insiste sur l’inversion qui a été faite dès la diffusion de l’ennéagramme dans les années 1960  (elle cite Gurdjieff et Ichazo ) à savoir d’avoir situé la colère dans le centre du cerveau (8, 9, 1 ) et la tête dans le centre de l’affect (5,6,7 ). Parlant d’Ichazo en particulier elle rappelle que celui a placé arbitrairement la convoitise dans le 8 et la colère dans le 1. « Ceci a été une décision catastrophique » selon elle.

Excellent ouvrage à déguster pour bien démarrer l’année sous de très bons auspices et promesses de lumières et de progrès bienvenus !!!

Merci du fond du coeur à Jack Labanauskas pour son article bienvenu dans  » Enneagram Monthly » et pour l’annonce de cet excellent ouvrage ! Pour commander cet article :  http://enneagram-monthly.com/ ou nous contacter directement.

 

 

 

Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné