Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

Archives mensuelles : octobre 2013

 

 

 

Olivier Föllmi

 

Hallowen :

 

Pourvoir parler de la mort,  le coeur ouvert,  sans tabou, et en pleine conscience de ce qu’elle est réellement pour nous, voilà un réel défi pour nous tous, engoncés dans des valeurs d’éternité, de permanence, de profit et de bien-être.

Laissons la parole à Fabrice Midal, philosophe et enseignant de méditation, que nous apprécions beaucoup, et qui sait en parler mieux que personne

 

 


Spring-Blossom

 

La douceur de la rose

 

 

O vent impétueux, apporte notre message à la rose :

 » O rose, enfuis-toi vers le douceur, toi qui est loin de la roseraie.

O rose, ton origine est la douceur, il te convient d’être avec elle. « 

La douceur est suave, la rose est exquise, mais l’amitié vaut mieux encore.

Pose ta joue sur celle de la douceur, prends d’elle la joie et donne-lui ton parfum.

Va vers la suave félicité , loin de l’amertume et de l’anéantissement cruel.

Maintenant que tu es devenue comme un sucre de rose, tu es l’aliment du coeur et la  lumière des yeux.

Tu as été l’ami de l’épine, à présent, comme l’intelligence, tu es proche de l’âme.

Va de la terre vers le ciel, étape par étape, jusqu’à la vision.

O Rose ! Tu es un oiseau rare ! Tu voles à l’inverse des oiseaux,

Car ton message vient de l’autre monde : abandonne ailes et plumes, viens sans ailes.

O Rose, tu as vu ces choses, c’est pourquoi tu t’es moquée du monde.

Les roses d’antan crient du ciel vers la roseraie :

 » O toi qui réclames une haute échelle pour risquer ta vie.

Prends garde ! Ne te répands pas au dehors. Sors de ce monde comme l’essence des roses

Qui passe dans l’alambic du parfumeur. Tu es un être subtil, passe dans la coupe du ciel.

O vous qui êtes bienheureux et bénis, qui avez  le visage éclatant comme la rose,

Nous étions comme vous, nous sommes devenus l’âme pure, nous le proclamons.

Oh ! Puisse notre existence être comme le fer, et la grâce divine l’aimant !

O coeur aux paroles délicieuses ! Ces paroles sont sans fin.

Je ne peux dire à personne ces choses que tu me racontes.

O Shams de Tabriz ! Parle du secret des rois à l’âme noble :

Sans paroles, sans voix, sans couleur, sans parfum, sans toi, O mon Soleil, comment brillerait la lumière.


Rumi, poète et mystique persan




Publication du deuxième article dans Enneagram Monthly :

 

 

em2

 

La naissance de Vénus

ou

Rencontre avec le quatrième sous-type

Ouranos est une divinité primordiale personnifiant le Ciel et la Vie. Sa mère et épouse est Gaïa (la Terre).

Perpétuellement uni à Gaïa, il engendre les Titans et les Titanides, les Cyclopes et les Hécatonchires, géants aux cent bras. Ouranos craint et hait les Hécatonchires bien qu’ils soient ses enfants, et il les emprisonne dans le Tartare, laissant les Cyclopes et les Titans en liberté. Gaïa persuade alors son fils Cronos de renverser son père. Celui-ci émascule Ouranos et, du sang qui jaillit, Gaïa engendre une autre race de monstres, les Géants, les trois déesses vengeresses, les Érinyes, ainsi que les Méliades. Quant aux organes génitaux tranchés, ils tombent dans la mer où Aphrodite émerge de l’écume marine (écume = Aphros).

 » Le Zéphyr, le souffle du vent d’ouest, porta Aphrodite, de l’écume jaillissante et par dessus la mer profonde jusqu’à Chypre, son île, aux rivages frangés de vagues. Et les Heures au diadème d’or l’accueillirent avec joie et lui donnèrent des vêtements immortels. Sur sa tête divine elles placèrent une belle couronne d’or finement ciselée ; elles mirent à ses oreilles, dans les trous de leurs lobes, des fleurs d’or précieux ; elles ornèrent son tendre col et sa gorge éclatante de colliers d’or. Après avoir revêtu son corps de toutes ces parures, elles la menèrent chez les Immortels. Et tous furent émerveillés à la vue de Cythérée aux cheveux ceints de violettes. » Homère, Hymne à Aphrodite.

Déesse de l’amour, Aphrodite, renommée Vénus par les Romains, a le pouvoir de rendre tous les dieux amoureux ou de leur inspirer une vive passion.

Continuer la lecture

 

 

adjani

 

Confusion entre le type 4 et le sous-type Vénus:

Pour rester dans notre sujet, à savoir le 4eme sous-type de l’ennéagramme, qui est une variante du sous-type sexuel dans son aspect féminin (voir prochainement l’article consacré à ce sujet ) et pour rester dans les bon vieux classiques de notre modèle du Diamant, voici le cas d‘Isabelle Adjani, l’artiste aux multiples césars, couronnée pour ses remarquables talents d’actrice et connue également pour interpréter mieux que quiconque des âmes tourmentées, suppliciées, aux prises avec les drames et les émotions humaines les plus extrêmes confinant avec la sphère ultime de la folie, dans laquelle la psychée humaine si souvent se complait  lorsqu’elle ne trouve plus aucune échappatoire à la triste et insipide réalité de la vie et à la banalités de ses contingences.

Quoi de plus tentant que de classer cette ravissante et talentueuse actrice dans le fameux type 4 de l’ennéagramme, celui qui apparemment fait rêver  beaucoup de pratiquants de l’ennéagramme, appelé également dans les écoles américaines  : le  » tragique-romantique ».

Elle est pour beaucoup la représentante parfaite et idéale de ce type 4 de l’ennéagramme, les rôles qu’elle incarne,  sont de sombres et vibrants échos de l’univers attribué au type 4 et pourtant, dans le modèle du Diamant, Isabelle Adjani ne saurait en aucun cas, selon nous,  appartenir à ce type 4, mais au type 1 Vénus/Padma.

Expliquer ici les raisons de ce diagnostic nous entrainerait trop loin dans l’explication détaillée de notre modèle et des fondements psycho-énergétiques de celui ci qui nécessitent de longues heures de pratique et de formation.

Pour un premier aperçu, vous pouvez déjà vous référer à la Famille de Sagesse Padma/Lotus, qui selon nos travaux correspond entièrement à ce quatrième sous-type dit Vénus (par opposition au sous-type Mars ), et qui sont les deux variantes du sous-type Sxl initié par le psychiatre Claudi Naranjo dans les années  70.

 

Configuration d’Isabelle Adjani :

Centre : Instinctif

Type : 1 ( Feu Yin)

Aile : 2

Cofixation : 4 et 5

Sous-type : Sxl Vénus

Mewa : 9 (1955)

Nous pouvons ici observer que la flèche du type 1, se combine avec une cofixation 4, ce qui lui donne beaucoup de 4, un peu comme un Ascendant en astrologie. On pourrait presque dire qu’elle serait Type 1, Ascendant 4,  pour la comparaison.  Nous dirons dans son cas : Type 1 Cofixation 4.  Voir décodage psycho-énergétique.

N’oublions pas non plus que le type 1 est corrélé à l’élément taoïste du Feu et que selon Yves Réquéna, le Feu Yin correspond au tempérament sentimental et bi-polaire. Voir au chapitre consacré aux 5 éléments chinois et aux 9 types de l’ennéagramme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mars

 

 Le type 4 jouit dans les milieux de l’ennéagramme des meilleures faveurs. Qui ne voudrait ressembler à cet être sensible, délicat, original ne supportant ni la banalité, ni la médiocrité ?

Par quel invraisemblable tour de magie, celui décrit si justement par les soufis comme dur de coeur, colérique, irritable, sévère, mauvais caractère, fanatique, intolérant, vengeur, insatisfait (ça on savait), se retrouve à ce point porté au nues, idéalisé et adulé de tous.

Qui ne s’est pas rêvé héros romantique et incompris, ivre d’amour, d’éternité et de beauté ?

Mais qui a réellement compris la réalité profonde de ces êtres que l’on décrit à juste titre comme des incompris, des rejetés, des mal aimés ?

Selon nos travaux, le type 4 correspond au signe astrologique de la planète Mars.

Dans la symbolique de Mars nous trouvons entre autre un guerrier, ou plus exactement un roi sur un char partant à la guerre, et armé d’une épée  dont les mots clés associés sont : rectification, vérité, justice,  courage, invincibilité, force, pouvoir, cruauté, oppression, domination, intolérance, destruction, anéantissement, inertie.

Plus intéressant encore est la définition du symbolisme de Mars que donne Raphael Payeur : « En tant que planète régissant l’action, Mars est très étroitement lié au processus de différenciation. Toujours à l’origine d’un rapport d’opposition permettant d’établir une distinction entre les êtres, ce processus est particulièrement prépondérant au moment de l’adolescence où le sujet, en quête de son identité et de ses valeurs propres, s’oppose à ses parents afin d’affirmer son indépendance et sa spécificité. » Selon lui, Mars est une «  sphère de vérité absolue et non mitigée dans laquelle la rigueur de Dieu nie tout ce qui n’est pas Lui. »  Elle évoque également « un pourvoir de rectification amenant l’être à s’affranchir de toute illusion ou de toute déformation s’opposant à l’expression de son essence profonde. ».

Quelle plus belle définition pouvions nous donner au type 4 de l’ennéagramme ?

Il est à noter également que la planète Mars correspond au fer et que le type 4 se trouve placé , selon nos travaux,  sur l’élément Métal des taoïstes (rectitude, mesure, mélancolie, tristesse, retrait).

Cet élément se combine au point de dysfonction de l’humeur bile (excès de bile/colère) ce qui nous renvoie à la colère, à l’irritabilité, au mauvais caractère, etc… décrits par les soufis.

Nos travaux ont montré qu’il existe un risque majeur de confondre un sous-type Vénus/Padma avec un type 4, appelé dans les écoles américaines le « Tragique Romantique », souffrant d’abandonnisme, sublimant sa souffrance et son excès d’émotions au travers de l’art et de toutes formes de créations artistiques.

Nous verrons que tous les types de l’ennéagramme peuvent appartenir au sous- type  Vénus/Padma.

Tous les grands sentimentaux et tous les grands artistes et créateurs ne sont pas de type 4, heureusement pour nous !

 

Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné