Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

 

 

colère  2

 

 

L’ennéagramme dans tous ses états !

 

La colère, voilà tout un programme !

Qui ne demande qu’à être exploré, de fond en comble, si je puis dire, au travers de ce merveilleux modèle qu’est l’ennéagramme, aussi ancien et perdu dans les âges que ne l’est la colère elle-même, celle qu’on cache, que l’on refoule ou que l’on contrôle, celle qui nous permets de nous défouler d’un trop plein de tensions et d’émotions,  celle dont on abuse parfois et qui peut nous rendre si malheureux, ou au contraire que l’on exhibe car elle nous donne alors un sentiment d’exister vraiment.

Mais quelle est cette colère, amie ou ennemie selon les individus, et toujours  présente dans nos vies,  qui revêt parfois le visage de nos proches quand nous ne savons pas l’habiter nous même, ou que nous fuyons, perdus dans des grottes et tours d’ivoire imaginaires afin qu’elles nous garantissent une forme de confort émotionnel où précisément nous n’aurons plus guère à l’affronter.

Elle revêt plusieurs visages, allant de l’enfant victime de son caprice qui pleure sur l’étendue de sa malchance à ne pouvoir se saisir de ce dont il a envie, jusqu’à bien sûr toutes les gammes de haine, de rage et de violence qui ont  bien du mal souvent,  surtout dans l’époque que nous vivons,  à être contenues. Mais surtout  aussi elle se cache et s’ennoblit derrière nombre de chefs d’oeuvre et d’artistes,  pour qui elle devient assurément  la divine et sublime monture !

Mais reprenons à la base.

De ce que j’en ai appris, lorsque j’ai débuté l’apprentissage de l’ennéagramme, c’est que la colère correspondait au centre Instinctif, selon Naranjo, ce qui n’est pas complètement faux, puisque nous trouvons dans ce centre le type  8 et le type 1  et que nous savons maintenant que ces deux types correspondent à l’élément Feu taoïste, ou colère rouge en opposition à la colère verte qui, elle,  appartient au Bois et au type 7 et 2.
Nous préférons nous référer à l’enseignement des soufis qui place le cerveau et la cognition dans ce centre, appelé également centre de l’Ignorance et dont l’aspect éveillé est la Sagesse.

Pour les notions de colère rouge et de colère verte, vous pouvez  vous référer sur notre site aux éléments correspondants (voir éléments taoïstes ).ou voir les nombreux ouvrages consacrés à la psychologie des éléments taoïstes.

Un petit tour d’horizon, nous montre déjà très brièvement que les types 1, 2, 7 et 8 sont directement connectés à la colère.
Qu’en est-il des autres, du type 3, du 4, du 5 et du 6, ah, oui, j’oubliais le 9 !
Alors, retroussons un peu nos manches et partons  pour de bon pour une petite descente dans les entrailles de l’ennéagramme.
Avec le fameux type 4  justement :  dernier type situé dans  le centre du comportement et de la colère, toujours selon les soufis,  celui ci se trouve sur le point de dysfonction de l’élément  Bile/colère en excès  et cerise sur le gâteau , le système du Bagua, référence suprême pour nous, nous indique l’élément  Bois Yin  (qui correspond à la colère rentrée), de quoi lui chauffer pour de bon les oreilles !   Cet être rongé par la colère et l’impatience  se trouve également situé sur l’élément taoïste du Métal  (l’enfouissement ), ce qui donne une combinaison : excès de colère/Bois Yin/Métal.  De quoi mieux évaluer son irritabilité et son insatisfaction, soeur jumelle de sa tristesse,   et surtout aussi son  obsédant besoin de création, de paix et de liberté

Et le type 3, alors ?

Il n’est pas de reste non plus, car le Bagua indique pour lui le trigramme   » le Tonnerre «  correspondant au Bois Yang (colère sortie ), d’ailleurs  l’Arbre de Vie à son endroit  montre un Roi sur son trône et lui dévolue la planète Jupiter. Oui vous avez bien lu.  Jupiter, Zeus, la foudre, la colère, surtout qu’en plus le type 3 se situe sur l’élément Eau (la libido, la peur), enfin vous voyez le tableau !
Bon, que reste -t -il encore avant que  je ne referme  la super cocotte minute ennéagrammique !

On peut dire que les types 5, 6 et 9 sont les plus éloignés de la colère, enfin c’est l’idée qu’ils en donnent,  à priori.
Mais bon, le type 5,  il est vrai, type pondéré et mesuré par excellence (l’élément Métal )    se situe, selon le Bagua sur l’élément Terre, lui conférant  ainsi beaucoup de stabilité, de centrage et d’équilibre émotionnels. Ouf, heureusement qu’on l’a avec nous celui-là,  qui nous aide à prendre un peu du recul et nous apaise, même cinq minutes, des fois cela peut suffire, surtout qu’avec lui c’est du condensé  !
Quant aux types 6 et 9, qui se tiennent main dans la main par leur deux flèches,  et bien justement, on ne sait pas trop ce qu’ils en pensent au fond : entre les deux mon coeur balance et ne balance pas trop fort tu vas faire couler le navire, enfin tous les deux  se comprennent bien,  et c’est  au moins l’essentiel, car avec eux on se dit que le navire va quand même arriver à bon port !!!
En avant toutes !!!

Mais au fait, a-t-on bien fait le tour du navire et dans les câles n’aurait-on pas oublié  quelque chose,  un reste d’ équipages par hasard, à moins que ce ne soit la tempête ou quelques bateaux ennemis qui menacent à l’horizon ?
Oh, là là, les amis, mal barrés cette fois-ci !
Je veux parler bien sûr de la redoutable Famille Vajra  et qui dans la tradition du bouddhisme Vajrayana correspond à la Colère, avec un grand « C »  et à la pacification dans son aspect éveillé.
Bon à savoir pour le sujet qui nous préoccupe, Vajra signifie en sanskrit la foudre, ou également le diamant, en raison de sa nature pure et tranchante, à l’image, dit-on, d’une lame de rasoir !
Tout un programme !
A elle seule, cette Famille remporte la palme de la colère et compte dans ses rangs bon nombre de colériques, agitateurs et révolutionnaires, ou « excités » en tout genre.
Tous les types de l’ennéagramme, y compris le 5, le 6 et le 9 peuvent appartenir à cette Famille de Sagesse , fort représentée selon nos observations et que l’on a en général tendance à confondre,  soit dit en passant, avec des types 8 et 1. (Feu/colère rouge.).
Tous les 8 ne sont pas des forcenés, Dieu soit loué ! Sauf peut-être un redoutable type 8/Vajra…
 Pour rappel,  les familles de Sagesse se sont substituées dans notre modèle du Diamant aux anciens sous-types de l’ennéagramme.


Oui,  vous l’avez bien compris, chers lecteurs, à moins que vous ne soyez un bon vieux  type 9 ou un gentil type 6 et de Famille Bouddha/Espace ou Vénus/Péma, et peut-être aussi un apathique type 5 (et encore méfiez vous de l’eau qui dort, surtout quand la flèche 8 se réveille !), je ne vois pas comment nous allons pouvoir échapper à cette sempiternelle colère, qui chaque jour nous attend et nous guette au saut du lit et c’est peut-être bien ainsi, car comment la terre tournerait sans ce formidable et inépuisable réservoir de vie et  d’énergie !




Langues
Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 autre abonné