Une nouvelle vision de l'Ennéagramme…
  

La naissance de Vénus dans l’ennéagramme.

 

Environ deux années après avoir démarré notre recherche, en ayant examiné plusieurs centaine de cas cliniques selon notre méthode basée sur l’énergie, je réalisais que dans ce que nous définissions comme sous-types sexuels, se détachaient deux types très caractérisés, l’un plus masculin et l’autre plus féminin. Nous convînmes de les nommer Mars et Vénus en référence à la symbolique de ces Dieux de l’antiquité grecque. Le sous-type sexuel Mars se présentait comme un individu agressif, combattif, compétitif,  obsessionnel, anxieux, énergique et le sous-type sexuel Vénus comme quelqu’un de charmant, charismatique, compatissant, dépendant, abandonnique. Tous les deux répondaient homéopathiquement à des remèdes d’origine animale.

A ce moment de notre recherche, nous pensions que cela représentait les deux faces Yin et Yang du même sous-type, aussi nous inférions qu’il devrait en être de même pour les deux autres sous-types auto-préservation et social que nous nommions : auto-préservation yin et yang, social yin et yang.

Nous avions coutume de travailler avec nos élèves sur des cas cliniques mais aussi sur divers cas de personnalités.  Je décidais un jour de travailler le cas de Franz Kafka. J’étais à peu près certain qu’il était yin/introverti, mais son sous-type m’apparaissait obscur. Je montrais alors son cas à Bernadette qui sans hésiter un seul instant le typa sous-type sexuel/ mars et yin.

Sa remarque me fit l’effet d’un électrochoc : Mars et Yin. Cela contrariait ma classification du moment. En effet pour moi le sous-type sexuel Mars était obligatoirement l’aspect Yang du sous-type sexuel.

Mais, cela stimula ma curiosité.

Chez l’auteur de la « Métamorphose »,  cohabitait bel et bien deux aspects, qui a priori semblaient contradictoires : le sous-type Mars et le caractère introverti qui à n’en pas douter nous donne déjà des éléments de compréhension sur la nature fantasque et tourmentée de son œuvre, mais n’anticipons point.

Je compris ainsi que le sous-type Mars pouvait avoir une variante yin ou yang, introverti ou extraverti, ce que plus tard nous allions corréler avec les caractères nerveux et colérique de Gaston Berger[1], et les types psychologiques intuition introversion, et intuition extraversion de C.G. Jung[2].

Ainsi nous nous trouvions non pas avec trois sous-types avec une modalité Yin et Yang, mais bien avec quatre sous-types, donc chacun pouvait avoir un aspect Yin et Yang.

Le quatrième sous-type, que nous allions appeler Vénus, venait de naître sous nos yeux

Une magnifique révolution, en sommes, tout  à l’image de cette magnifique déesse de l’amour.

 

Vénus et le mandala du Diamant

 

Ainsi le modèle de l’ennéagramme se transformait en   mandala : l’union du ternaire (3X3=9 types) représenté par un cercle et du quaternaire (4X2=8 sous-types) représenté par un carré à l’intérieur du cercle, symbolisant l’archétype du Soi, union du principe masculin (les trois centres) et du principe féminin (les quatre sous-types).

Ce mysterium conjunctionis – mystère de la conjonction – est « une réconciliation des opposés à l’intérieur de l’homme, faisant éclore en lui la figure archétypique de l’Anthropos, homme primordial  et « dieu terrestre », auquel Jung donne le nom de Soi. Ainsi s’opère « la guérison du roi » qui met fin à la stérilité du royaume »[3].

Ce mariage intérieur des opposés, à la fois chemin et fruit du travail d’individuation, se réalise en un lieu intime et sacré, l’âme.

L’âme assimilée à la psyché par Jung représente le lien entre l’esprit et le corps, mais est aussi le lieu de leur union, le siège de nos désirs, nos espoirs, nos craintes, nos peurs, nos motivations, bref de nos émotions et de l’énergie qu’elles véhiculent, l’énergie qui nous pousse au mouvement et à la vie.

Un physicien autrichien, Wolfgang Ernst Pauli, lauréat du prix Nobel en 1945, connu pour sa définition du principe d’exclusion en mécanique quantique, adresse une lettre à Carl Gustav Jung en février 1953 dans laquelle il dit : “Aussi longtemps que le quaternaire sera projeté dans le paradis (le ciel) à une grande distance des gens, aucun poisson ne sera attrapé, l’hierosgamos est absente, et le problème psychophysique reste non résolu.”[4] Cette phrase peut paraître abstruse et irrelevante concernant notre propos de l’ennéagramme. En réalité, nous sommes en plein coeur du sujet.

Pauli croyait, comme Jung, dans la valeur du quaternaire en vue de revaloriser l’intuition, la vie intérieure, l’imaginaire, en ouvrant les portes de ce fabuleux réservoir d’énergie qu’est l’inconscient, perçu comme étant l’irrationnel, le mal, les ténèbres.

A la suite de Pauli, je crois que nous sommes tous affectés actuellement par un archétype collectif inconscient, celui du mariage sacré intérieur, qui est une compensation inconsciente des réductionnismes monistes scientifiques matérialistes d’une part, et dogmatiques religieux d’autre part.

Notre découverte du quatrième sous-type (Vénus) est donc fondamentale car elle introduit le quaternaire dans l’ennéagramme, et reconnecte le système à sa dimension de Plérôme, union de Gaïa, la Terre, le principe féminin (les quatre sous-types) et Ouranos, le Ciel, le principe masculin (les neuf types).

Nos observations cliniques répétées nous ont appris que le type s’inscrit plus dans la psyché et le sous-type dans le soma. Nous pourrions comparer le type au conducteur de l’automobile et le sous-type à la carrosserie. Il est clair que le sous-type imprime une marque beaucoup plus forte dans la constitution physique, ce qui nous a permis d’attribuer les types de William Sheldon aux sous-types, comme vous le verrez dans le schéma ci-dessous.

 

Le sous-type Vénus dans le quaternaire

 

Nous pouvons représenter les quatre sous-types de l’ennéagramme comme suit :

 

 croix

© Bernadette & Frédéric Schmitt, 2006, in « de l’homéopathie à l’ennéagramme », Editions l’Orginel. Ce schéma est copyrighté. Si vous souhaitez le publier, merci de demander l’autorisation des auteurs.

Sur ce schéma, vous pouvez voir les quatre sous-types représentés sous la forme de la fameuse croix de Jung, et les correspondances avec les quatre éléments (Terre, Eau, Feu, Air), les quatre fonctions psychiques de Jung, les trois somatotypes de William Sheldon plus un somatotype que nous avons découvert, et pour chaque mode yin et yang les huit caractères du renommé psychologue français Gaston Berger et bien sûr les huit types psychologiques de Carl Gustav Jung.

Dans le cadre de cet article nous ne pouvons pas étayer la démarche scientifique ni donner plus de détails sur ces corrélations, mais nous y reviendrons probablement dans d’autres articles à paraître ou vous pouvez vous reporter à notre livre  » de l’homéopathie à l’ennéagramme »[5].

Les meilleurs mots clés que nous ayons trouvés pour ce sous-type Vénus, nous les devons à Irini Rockwell[6], disciple du très connu maître bouddhiste tibétain, Chögyam trungpa, qui le premier, dans les années 1970 divulgua au public américain ce fabuleux système des cinq familles de Sagesse, alors réservé aux retraitants  lors des fameuses retraites traditionnelles de trois ans. Peu de textes sont consacrés à leur étude. Les mots clefs que nous vous donnons ici concernent  la famille de Sagesse Padma/Lotus, qui selon nos recherches correspond entièrement au 4eme sous-type Vénus :

Aspect positifs :

Compassion, amour, affection, bonté, intuition, ouverture du cœur, contact, harmonie, empathie, bienveillance, affabilité, douceur, charme, délicatesse, goût raffiné, finesse, amour de l’art et de la beauté, talent artistique, état amoureux, romantisme, séduction, magnétisme, charisme, attractivité, sensibilité, sensualité, plaisir, intimité,  pureté, virginality.

Aspects négatifs :

Désir et attachement obsessionnel. Passion ardente, dévorante et destructrice. Désir de plaire. Grand besoin d’amour. Besoin d’intimité, de fusion, d’attention. Dépendance excessive. Vit dans le regard de l’autre. Intense chagrin d’amour. Ressent l’absence cruellement. Sentiment d’abandon, de séparation, d’isolation, de perte, de désolation.  Dépression. Mélancolie. Instabilité émotive et crédulité. Frivolité. Luxure. Erotomanie. Perversion. Manipulation. Hystérie

Passion  : le désir de ressentir

Activités saines : magnétiser, communiquer

Activité névrosée : fantasmer, manipuler

Emotions : Passion, désir de fusion

Sentiment d’insuffisance : se sentir incomplet, esseulé et déprimé

Mécanismes de défense : désir de plaire

Peurs : l’ennui, la médiocrité, le rejet

Qualité : compassion

Aspect éveillé/Sagesse : la conscience discriminante (savoir ce qui est bon pour soi et pour l’autre dans la relation)

Il y a un réel risque de confusion de confondre ce quatrième sous-type avec les types émotionnels 2, 3 et 4 et spécialement le type 4 de l’ennéagramme décrit comme un « tragique romantique », mais aussi avec le type 6 (Force-Beauté).

En accord avec nos observations, le sous type sexuel Venus Yang (plus passionné et volontaire) est souvent classifié en 6, avec le Vénus Yin (plus sentimental et vulnérable) est lui classé dans le type 4. Les deux sous types Venus Yin et Yang peuvent se combiner avec les neuf types de l’ennéagramme.

Le cas le plus typique est bien sûr celui de Marylin Monroe, qui selon notre modèle correspond à un type 3 (élément taoiste Eau), sous-type Vénus, dont les cofixations 3 et 6 se superposent à ses flèches.

Exemple de confusion

Personnalités Classification ordinaire Nouvelle classification en accord avec notre travail
Julia Roberts Type 6 Type 3 Venus
Katia Holmes Type 6 Type 5 Venus
Angelina Jolie Type 4 Type 5 Venus
Liv Tyler Type 4 Type 5 Vénus
Rachel McAdams Type 6 or 9 Type 7 Vénus
Sharon Stone Type 3 or 6 Type 8 Vénus
Naomi Campbell Type 4 or 6 Type 8 Vénus
Elisabeth Taylor Type 4 Type 9 Vénus
Elen Page Type 6 Type 5 Vénus
Isabelle Adjani Type 4 Type 1 Venus
Romy Schneider Type 6 or 3 Type 1 Vénus
Vanessa Paradis Type 4 Type 1 Vénus
Barack  Obama Type 3 Type 7 Social-Vénus
Jacques Chirac Type 3 Type 7 Vénus
Bill Clinton Type 3 Type 7 Social-Vénus
John  Boehner Type 6 Type 5 (wing 6) Vénus
Rudolf  Nureev Type 6 or 4 Type 5 Vénus
Michael Jackson Type 4 Type 5 Vénus
Justin Bieber Type 3 or 4 Type 7 Vénus
Elvis Presley Type 3 or 4 Type 8 Vénus
James Dean Type 4 Type 7 Vénus
Léonardo Di Caprio  Type 7 Type 3 Vénus

 

Nous finissons cet article avec une série de cas typiques de cette famille Vénus :

Casta

Laetitia Casta : type 4 Vénus

 

 

Bardot

Brigitte Bardot : type 2 Vénus

Jolie

Angelina Jolie : type 5 Vénus

Noureiev

Rudolf  Noureev Type 5-Vénus

HBerger

Helmut Berger ;  Type 7 Vénus

DicaprioLéonardo Di Caprio type 3 Vénus

 


[1] Berger, Gaston, ‎Traité pratique d’analyse du caractère, Ed. PUF.

[2] Jung, Carl G. (1971). Psychological Types. Princeton, New Jersey: Princeton University Press

[3] Jung, Carl G., Mysterium conjunctionis : études sur la séparation et la réunion des opposés psychiques dans l’alchimie. Tome 2.

[4] Atom and Archetype: The Pauli/Jung Letters, 1932-1958 Edited by C. A. Meier

[5] Bernadette Bollero et Frederic Schmitt, de l’homéopathie à l’ennéagramme, Edition l’Originel, 2006.

[6] Irini Rockwell, The Five Wisdom Energies. Shamballa Publications.

Pages: 1 2

  • fr
Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.